L'attente aura valu la peine

Guillaume Lemay-Thivierge et Paul Doucet sont heureux de... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Guillaume Lemay-Thivierge et Paul Doucet sont heureux de présenter Les 3 p'tits cochons 2 au public. Le premier film a connu un important succès au box-office en 2007.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Le public a dû attendre neuf ans avant de revoir Les 3 p'tits cochons au cinéma. Paul Doucet et Guillaume Lemay-Thivierge, eux, savaient depuis longtemps que les histoires des trois frères allaient être portées à l'écran une nouvelle fois. Ils ont dû être patients, mais l'attente n'a pas altéré leur plaisir de partager un plateau de tournage et de renouer avec leurs personnages.

Les 3 p'tits cochons a connu un véritable succès au box-office lors de sa sortie en 2007. Rapidement, l'idée de faire une suite a fait surface. 

«On était dans le secret des dieux. Le producteur nous avait parlé il y a cinq ans déjà qu'il souhaitait faire une suite. Il y a deux ans, on avait jasé avec l'auteur. On a pu être impliqués dans le processus», raconte Paul Doucet, interprète de Rémi, l'aîné des trois frères. 

«On espérait le refaire. La grosse job, c'était de construire le scénario. On ne voulait pas faire un film moins bon que le premier. Je pense que Les 3 p'tits cochons a été une des plus belles comédies au Québec. Il ne fallait pas se tromper pour le deuxième», ajoute Guillaume Lemay-Thivierge. 

Les deux acteurs étaient de passage à Saguenay, mardi, pour rencontrer la presse et le public. 

Les acteurs étaient heureux de présenter le fruit de leur labeur. Un travail qui a pris des allures de grand plaisir. 

«Le tournage, c'était léger, du bonheur», affirme l'interprète de Christian, qui raconte que le tournage de la première scène réunissant les trois frères a donné lieu à un immense fou rire. 

Le trio a subi une transformation. Dans Les 3 p'tits cochons 2, Patrice Robitaille tient le rôle de Mathieu, campé par Claude Legault dans le premier. Le changement n'a pas trop affecté les comédiens. Un lien les unissait déjà.

«On a travaillé ensemble tous les trois sur Frissons des collines sorti en 2011. C'était des retrouvailles pour nous, comme quand des amis qui sont allés à la même colonie de vacances se retrouvent», illustre Guillaume Lemay-Thivierge. 

Le film

Les acteurs ont pu retrouver leurs personnages là où ils les avaient laissés. «Au début du film, Rémi est à la même place que la dernière fois. Il mène une double vie. Il est immensément riche, mais très rapidement, il va perde l'équilibre. Il est confronté à faire un choix et c'est l'amour qui va le forcer à prendre une décision», raconte Paul Doucet. 

«De son côté, Christian est encore un ado. Il tombe en amour avec la femme de son frère. Il va vivre son premier amour, même si ce n'est pas moralement acceptable», affirme son interprète. 

Selon les deux comédiens, le film est un complément du premier. 

«Dans le premier film, il était question d'adultère et d'obsession sexuelle. Cette fois, on se concentre sur l'amour. L'amour de sa femme, d'une nouvelle amoureuse et l'arrivée de quelqu'un de nouveau dans sa vie. Une fois les folies passées, les gars sont prêts à s'enligner», explique Guillaume Lemay-Thivierge. 

«Les trois frères s'entre-déchirent, mais en fin de compte, l'amour fraternel va prendre le dessus sur tout», ajoute Paul Doucet. 

Les acteurs espèrent maintenant que le public ira à la rencontre du trio pour une seconde fois. 

«Les gens vont avoir ce à quoi ils s'attendent, ils vont même être agréablement surpris», affirme Paul Doucet qui souhaite que Les 3 p'tits cochons 2 soit la locomotive de l'été pour le cinéma québécois.

«Le film s'adresse à un large public. Il vaut le détour», conclut son collègue.

Paul Doucet: un été occupé

Paul Doucet tourne actuellement la 5e saison d'Unité 9 dans laquelle il campe l'aumônier Georges, rôle qui lui permet cette année encore d'être nommé dans la catégorie Meilleur rôle de soutien masculin : série dramatique annuelle au prochain gala des prix Gémeaux. Il reprend également le rôle d'Arthur Buies dans la deuxième saison des Pays d'en haut également en tournage cet été. Il sera aussi de la prochaine saison de Au secours de Béatrice

« Je devais avoir un petit rôle, mais le personnage reviendra plusieurs fois finalement », se réjouit-il. 

Malgré tous ses engagements, le comédien trouve le temps de s'impliquer dans la Fondation Charles-Bruneau. Du 5 au 8 juillet, il parcourra 600 kilomètres à vélo dans le cadre du Tour CIBC Charles-Bruneau pour les enfants atteints de cancer.

Guillaume Lemay-Thivierge: en promotion pour Nitro Rush

L'horaire de Guillaume Lemay-Thivierge est chargé au cours de l'été. Le comédien fera la promotion du film Nitro Rush (la suite de Nitro) dans quelques semaines. Il revient d'ailleurs tout juste d'un séjour à Shanghai où il est allé présenter le film dans le cadre du Shanghai Film Festival. 

Mercredi, il s'installera au Capitole de Québec avec l'équipe de Ladies Night qui y sera présenté à 10 reprises. 

«C'est la première fois qu'on s'installe quelque part avec le spectacle. Ça va apporter quelque chose de différent», estime-t-il. 

Le comédien, qui reprendra son rôle dans Ruptures, vient également d'apprendre qu'il est en nomination aux prochains Gémeaux dans la catégorie Meilleur rôle de soutien masculin série dramatique saisonnière pour son rôle épisodique dans Mensonges 3

«Je suis vraiment excité de ça.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer