France Bellemare sera marraine

La soprano France Bellemare se produira à quelques... (Photo courtoisie)

Agrandir

La soprano France Bellemare se produira à quelques occasions dans la région, au cours des prochains mois. Un concert intitulé Mes coups de coeur, présenté le 22 juin au Camp musical du Saguenay-Lac-Saint-Jean, constitue la première occasion de l'entendre.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

La population régionale pourra entendre France Bellemare à quelques reprises, au cours des prochains mois. Des occasions à saisir, puisque la soprano originaire de Saint-Félicien est de plus en plus en demande.

France Bellemare a été choisie afin d'agir à titre de marraine de la saison 2016 du Camp musical du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Une invitation qu'elle a acceptée avec plaisir. «L'an passé, j'ai participé à un concert et ça s'est bien passé. Moi-même, j'ai été stagiaire au camp pendant deux étés. Je devais y proposer un autre spectacle cet été. On m'a donc offert d'être marraine. Je suis heureuse d'être la marraine du camp. La programmation est intéressante, c'est merveilleux. Je suis honorée et flattée», a-t-elle affirmé dans le cadre d'un entretien téléphonique.

Elle offrira le concert d'ouverture du camp intitulé Mes coups de coeur, présenté en compagnie du pianiste Jean-François Mailloux le 22 juin à 19h30. Une occasion de présenter ses coups de coeur musicaux des dernières années, de Puccini à Dvorak en passant par Piaf.

«C'est une occasion d'offrir des pièces que je n'ai pas souvent l'occasion de chanter et qui sont magnifiques, ainsi que des airs qui ont marqué mon parcours», décrit-elle. «Je vais notamment interpréter du Édith Piaf et des mélodies françaises», signale celle qui souligne que Puccini est indissociable de son cheminement.

Son rôle de marraine l'amènera à nouveau au camp lors du spectacle-bénéfice présenté le 10 septembre et mettant en vedette le quatuor Qw4rtz.

Musée Louis-Hémon

La soprano figure également à l'horaire de la programmation estivale du Musée Louis-Hémon de Péribonka. Le 16 septembre, elle sera à l'église de la municipalité dans le cadre d'un concert où elle partagera la scène avec Audrey-Anne Asselin, native de Dolbeau-Mistassini.

Finalement, le 30 octobre, elle fera entendre sa voix dans un événement régional dont les détails n'ont pas encore été dévoilés. «Je suis très choyée cette année. Je suis très heureuse. Je ne pensais pas avoir la chance de me produire dans ma région», affirme la soprano installée à Montréal depuis quatre ans.

France Bellemare vient tout juste de finir sa résidence de trois ans à l'atelier lyrique de l'Opéra de Montréal.

«C'est le stage avant le début de la vie professionnelle», décrit celle qui vient de terminer les représentations de Le Vin herbé, une production présentée par le Ballet-opéra-pantomime à L'Arsenal de Montréal, réunissant 13 chanteurs, 17 comédiens, 8 musiciens et un choeur. «C'était quelque chose d'immense et déjanté.»

Maintenant, elle aimerait se produire à l'extérieur du Canada, plus particulièrement aux États-Unis et en Europe. «J'ai déjà quelques pions de placés des deux côtés. J'espère que ça va arriver bientôt. J'espère devenir une ambassadrice de l'Opéra de Montréal partout dans le monde», affirme-t-elle.

Même si elle espère une carrière internationale, France Bellemare a bien l'intention de poursuivre également son cheminement au pays.

«Ce n'est pas si facile de s'installer dans son propre pays. C'est bien de savoir que des gens aiment m'entendre ici. Pour moi, c'est très important d'être présente au Canada et au Québec.»

Vous voulez y aller

Quoi: Mes coups de coeur

Qui: France Bellemare (soprano) et Jean-François Mailloux (pianiste)

Quand: 22 juin, 19h30

Où: Camp musical du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Prix: 25$

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer