Yves Bergeron a atteint son objectif

Yves Bergeron lance son premier roman, Les émules... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Yves Bergeron lance son premier roman, Les émules de Judas, aux Éditions première chance. Tout un accomplissement pour le passionné d'écriture qui a étudié en criminologie.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Yves Bergeron avait un objectif bien clair en tête: publier un écrit. Après des années de travail, il se lance et offre Les émules de Judas, un thriller policier de 496 pages mettant en scène une agente de la GRC et un assassin au service du Vatican.

Les émules de Judas est un thriller policier... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Les émules de Judas est un thriller policier de 496 pages où une agente de la GRC mène une enquête afin d'attraper un assassin au service du Vatican qui lui même, chasse un être impitoyable.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Yves Bergeron tient enfin son roman publié aux Éditions première chance entre ses mains. La route a été longue avant d'y arriver, mais l'auteur était convaincu que c'était ce qu'il devait faire.

Le Chicoutimien a toujours aimé créer. Il a touché à la peinture, au dessin, à la musique, mais c'est seulement lorsqu'il s'est lancé dans l'écriture qu'il a eu l'impression de trouver sa voie.

Les émules de Judas n'est pas son premier roman, mais sa première publication.

«Les autres, c'étaient de l'entraînement. Avant que je devienne assez bon pour publier, ç'a pris du temps et de la pratique», affirme celui qui se décrit comme quelqu'un de créatif.

Le roman représente d'ailleurs l'occasion de découvrir l'étendue de son imagination.

Les émules de Judas prend naissance en 1503, avec la mort du pape Alexandre VI. On découvre que l'Église catholique a été infiltrée par une fraternité satanique, les Iscariotes. Le Vatican fonde alors la confrérie des Chasseurs, groupe de prêtres dont la mission consiste à éliminer les Iscariotes.

En 2016, un prêtre Chasseur arrive à Montréal pour poursuivre ses activités. Une agente de la GRC mène pour sa part une enquête pour mettre la main au collet du Chasseur.

«Les Iscariotes poussent les gens vulnérables à commettre des crimes, ils se sauvent de la justice tandis que les autres se font prendre», explique l'auteur. «La confrérie des Chasseurs est en place pour éliminer les Iscariotes. La GRC considère quant à elle les Chasseurs comme des tueurs en série. C'est une course. Les Chasseurs courent après les Iscariotes pour les éliminer, tandis que les policiers courent après les Chasseurs pour les arrêter.»

L'auteur insiste, Les émules de Judas est une fiction. «À part le personnage du pape, tout est inventé. Alexandre VI faisait un beau personnage à partir de qui commencer les choses», explique-t-il simplement.

Les études en criminologie d'Yves Bergeron lui ont servi dans l'écriture du roman. «Il y a certains éléments du livre avec lesquels je suis plus familier, ça me sert», affirme celui qui depuis 2002, oeuvre comme intervenant clinicien dans des maisons de transition.

Yves Bergeron a particulièrement aimé écrire les passages où il y a de l'action. Une préférence qu'il exploitera dans son prochain écrit.

«J'ai décidé de me gâter dans le prochain livre et d'écrire un roman où il y a de l'action de A à Z.»

Le livre permettra au personnage de la policière de la GRC de réapparaître.

«Elle reviendra dans un roman complètement différent. Il sera question de l'univers musulman. L'histoire se déroulera à Montréal, mais aussi en Irak et en Syrie», décrit-il.

«La policière ne sera pas là dans le cadre d'une enquête. J'ai choisi de la faire revivre suite aux critiques reçues de ceux qui ont lu Les émules de Judas. C'est un personnage marquant du livre. Elle est haïssable», affirme celui qui espère voir son prochain livre sur les tablettes dans deux ans.

Les émules de Judas sera lancé le samedi 11 juin à 19h30 au Sous-Bois de Chicoutimi. L'entrée est gratuite. Le livre sera disponible sur place au coût de 29,95$.

Le livre est également disponible à la librairie Les Bouquinistes de Chicoutimi et via le site www.yvesbergeron.ca. Il est aussi possible de le commander dans toutes les librairies.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer