Réal Fortin en a gros sur le coeur

Le chanteur Dédé Fortin en 1998, deux ans... (Photo Martin Chamberland, archives la presse)

Agrandir

Le chanteur Dédé Fortin en 1998, deux ans avant son suicide.

Photo Martin Chamberland, archives la presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Le frère du défunt chanteur du groupe les Colocs, Dédé Fortin, Réal, est exaspéré.

Quinze ans après le décès de son frère, il déplore que Dédé ne soit pas remémoré lorsque des groupes jouent les grands succès des Colocs.

Réal Fortin a fait part de son irritant, lundi, à l'occasion du dévoilement de l'ensemble de la programmation du Festival de la chanson de Granby (FICG), qui en sera à sa 48e édition. Plusieurs artistes participaient à l'événement et certains d'entre eux lui ont rendu hommage.

« Quand je vois des groupes faire des spectacles en hommage aux Colocs sans y afficher le nom d'André, ça me semble être un manque de respect envers celui sans qui rien n'aurait été possible, a-t-il dit. Même que certains anciens Colocs cachent son nom, essaient par toutes sortes de distractions et camouflages de noms trompeurs de s'approprier l'oeuvre », a rapporté TVA.

En ayant gros sur le coeur, M. Fortin a ajouté : « Le nom des Colocs appartenait à Dédé et appartient maintenant à sa succession. Les Colocs étaient les musiciens de Dédé Fortin. »

Le festival se remémorera l'oeuvre du membre fondateur du groupe les Colocs à l'occasion de son 25e passage à Granby en présentant la Messe à Dédé Fortin, à sa mémoire. Né à Saint-Thomas-Didyme, il est décédé en 2000 à l'âge de 37 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer