Quand deux générations se rencontrent

Luc Gauthier a animé les ateliers de création.... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Luc Gauthier a animé les ateliers de création.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

L'art comme moyen d'expression et prétexte à la rencontre entre deux générations. Voilà ce que propose Fenêtres sur vie, un projet qui a permis de réunir par la création des enfants de sixième année du primaire et des résidants de loyers à prix modiques de Saguenay.

Le projet a été mis sur pied par l'Office municipal d'habitation (OMH). « C'est un groupe de locataires qui s'est mobilisé pour obtenir une subvention pour que quelqu'un anime des ateliers d'arts. Je ne voulais pas donner des cours théoriques. En donnant des points théoriques, j'ai plutôt fonctionné avec des ateliers pratiques », explique Luc Gauthier, animateur des ateliers.

Le projet a permis la rencontre entre 20 jeunes de l'école Sainte-Bernadette et 10 personnes âgées entre 60 et 80 ans. Des ateliers ont été offerts aux deux groupes qui ont travaillé plusieurs heures à la réalisation du projet. À quelques reprises, les aînés ont été invités à se rendre dans la classe de sixième année pour aider les enfants dans leur travail. 

« Ç'a permis un rapprochement entre les jeunes et les personnes plus âgées. Les personnes âgées sont parfois négligées. Les jeunes ne vont pas toujours les voir. Le projet a permis la conversation et l'entraide. Ça donne une flamme spéciale au projet », affirme celui qui a enseigné les arts au Séminaire de Chicoutimi pendant plusieurs années. 

Boîtes à souvenirs

Le projet consistait à fabriquer une boîte à souvenirs dans laquelle chacun pouvait apporter des éléments personnels. 

« Le but, c'est qu'ensemble, par le biais des arts, ils puissent sortir des choses qu'ils gardent en dedans. C'est une occasion de s'exprimer et d'acquérir des techniques », affirme-t-il. 

Chaque jeune a conçu une petite boîte. Les adultes se sont pour leur part lancés dans la création d'une boîte de grand format. 

Certains enfants ont fabriqué une boîte faisant référence à leurs goûts, des souvenirs heureux, ou voyage, ou un passage marquant de leur primaire. Certains ont aussi traité d'amitié ou de rejet. 

Les adultes ont pour plusieurs plongé dans le passé. Ils ont illustré leurs origines ou des souvenirs d'enfance. 

« Certaines boîtes sont plus personnelles que d'autres », convient Luc Gauthier. « Les boîtes se renforcent l'une et l'autre. Mises ensemble, elles forment un tout qui prend de la force et qui donne un pouvoir au projet », estime-t-il.

Fenêtres sur vie est exposé au hangar de la Zone portuaire de Chicoutimi jusqu'au 10 juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer