Olivier à la Place des Arts

Olivier Mallette... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Olivier Mallette

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Olivier Mallette collectionne les rêves éveillés. Après avoir joué deux fois au Centre Bell et participé à l'émission de télévision Virtuose, animée par Gregory Charles, le batteur originaire de Saint-Honoré exécutera un solo de quatre minutes, mardi soir, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

C'est à l'invitation de la violoniste Angèle Dubeau, directrice artistique de La Grande première des futures étoiles, que le musicien âgé de 16 ans ira à Montréal. Au début de l'année, elle avait téléphoné à son père, Jacques Mallette, pour voir si ce projet l'intéressait. La réponse ayant été positive, un nouvel appel fut logé il y a un mois.

«Cette fois, c'était pour préciser qu'Olivier serait le troisième à jouer et qu'il ferait un solo. Comme je me doutais que la proposition ressemblerait à ça, le travail était déjà commencé à la maison. Il y aura toutes sortes de choses, du jazz, du groove, du rock», a décrit Jacques Mallette au cours d'une entrevue accordée au Quotidien.

Lui-même batteur, il confirme que le numéro monté par son fils est fin prêt. Le public rassemblé dans la salle, qui comprendra des personnalités d'affaires, mais aussi des jeunes âgés de 12 à 17 ans, en aura plein les yeux et les oreilles. «Olivier va faire des choses spectaculaires, notamment des passes de baguettes», révèle ainsi le paternel.

«Une expérience incroyable»

Organisée par la Fondation de la Place des Arts, La Grande première des futures étoiles a pour but de financer des activités favorisant l'accès aux arts de la scène. L'appui assuré par des gens d'affaires, ainsi que des philanthropes, a permis d'amasser près de 2 millions $ depuis la tenue de la première édition, en 2011.

La direction artistique est confiée à une personne différente à chaque année et les choix d'Angèle Dubeau montrent que la violoniste favorise une approche éclectique. 

C'est ainsi qu'elle accueillera, entre autres, les enfants Leahy, qui font dans la musique celtique, le quatuor vocal Qw4rtz, la harpiste Valérie Milot et le violoniste Kerson Leong.

«Il y a une belle brochette d'invités et Olivier est chanceux de jouer aux côtés de ces gens, à la Place des Arts de surcroît, fait observer Jacques Mallette. Il ne m'en a pas parlé, mais je sais que mardi, il sera un peu nerveux. Après tout, c'est une expérience incroyable pour un gars de 16 ans qui vient du Saguenay.»

Lorsque la famille quittera Saint-Honoré, lundi après-midi, il semblera déjà loin, le premier appel logé par Angèle Dubeau. La violoniste avait vu une performance du batteur captée au Centre Bell, via Internet, et ça l'avait impressionnée. «Angèle Dubeau cherchait des artistes provenant de différents horizons», rapporte Jacques Mallette. 

Il ajoute que dans la dernière année, son fils a connu une forte progression sous la supervision de Robert Pelletier, professeur au Conservatoire de musique de Saguenay. «Maintenant, Olivier veut aller au cégep, puis à l'université, note le paternel. Il a commencé à dire qu'il voulait faire carrière.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer