« Mon père, c'était mon idole »

Samuel Bolduc... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Samuel Bolduc

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

« Mon père, c'était mon idole. Je le dis souvent. Il m'a tout montré et c'est grâce à lui que je sais tout ce que je sais aujourd'hui. La musique, c'est l'instrument, mais c'est aussi l'attitude, le leadership, le charisme, la créativité et l'altruisme. »

Cette photographie entre père et fils a été... (Photo courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Cette photographie entre père et fils a été prise il y a cinq ans.

Photo courtoisie

Samuel Bolduc suit les traces de son père. Le jeune homme de 18 ans est le fils de Guy Bolduc, décédé dans la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, le 6 juillet 2013. Originaire de Chicoutimi, l'homme de 43 ans était un chansonnier connu et réputé.

Dès sa petite enfance, Samuel avait la musique dans le sang. C'est à l'âge de sept ans qu'il a eu sa première batterie. Le jeune suivait son père partout où il se produisait. Et il apprenait sur le tas. Aujourd'hui, il est habité plus que jamais par ce bel héritage qui lui a été transmis.

Samuel Bolduc se produisait pour la première fois à Saguenay, samedi soir, au bar à Pitons de la Maison Price. Il était en compagnie d'Éric Gagné et son groupe, une gang de passionnés de la musique. Tout ce beau monde a étudié au Collège d'Alma avec Guy Bolduc.

Samedi soir, Samuel Bolduc s'est produit au Bar... (Photo Le Quotidien, Michel tremblay) - image 2.0

Agrandir

Samedi soir, Samuel Bolduc s'est produit au Bar à pitons de la Maison Price, en compagnie d'André Daneau, Marc Harvey, Éric Harvey et Michel Blanchet.

Photo Le Quotidien, Michel tremblay

« Ça m'a donné de l'énergie. Ç'a été un des plus beaux spectacles que j'ai fait dans ma vie. Il y avait beaucoup de joie de vivre sur la scène. Les parents de mon père sont venus me voir. Leur fierté est venue me chercher. J'ai senti qu'ils voyaient mon père en moi », a témoigné le batteur, qui termine sa 2e année d'études en Interprétation en musique populaire, au Collège Lionel-Groulx de Sainte-Thérèse.

Samuel Bolduc a rencontré les amis de jeunesse de son père, il y a deux ans. C'était à l'occasion d'une soirée de retrouvailles d'anciens étudiants du Collège d'Alma.

« Sa guitare était sur la scène pour lui rendre hommage. C'était un an après les événements. Cette occasion m'a permis de faire connaissance avec tout le monde. Ensuite, nous avons eu la chance de "jammer" ensemble et de faire des spectacles ». 

Depuis ce temps, l'artiste n'a jamais perdu de vue ce vaste réseau de contacts. Il a été appelé à se produire sur scène avec certains d'entre eux. « Mon père était connu de tous et il avait des amis musiciens un peu partout. Il passait beaucoup de temps avec ses clients. De fil en aiguille, ces gens sont devenus des amis. J'ai gardé des liens avec eux. Tout ce monde-là se souvient de lui », ajoute Samuel Bolduc, qui se produisait à Québec, hier soir.

Samuel Bolduc... (Photo Le Quotidien, Michel tremblay) - image 3.0

Agrandir

Samuel Bolduc

Photo Le Quotidien, Michel tremblay

Samuel Bolduc réside actuellement à Blainville, en compagnie de sa mère et sa soeur. Musicalement parlant, il est voué à une brillante carrière. Impliqué au sein d'une demi-douzaine de groupes, ce dernier est aussi appelé à effectuer des enregistrements en studio. Par exemple, il a joué sur des albums d'artistes de la relève. En 2014, il a aussi été invité à se produire au Festirame d'Alma, en compagnie de Marie-Mai. 

« Je joue au niveau professionnel depuis quelques années. Tout récemment, je me suis fait commanditer par la compagnie Unix drums. Je souhaite me construire une carrière et un nom dans le monde de la musique », termine-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer