Le «folk pas mou» d'Éric Gagné

Éric Gagné n'est pas apparu dans la région... (Photo courtoisie)

Agrandir

Éric Gagné n'est pas apparu dans la région depuis dix ans. Il corrigera cette lacune samedi, à l'occasion d'un spectacle donné au Bar à Pitons de Chicoutimi.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Dix ans après avoir donné son dernier spectacle dans la région, au temps du groupe Dilemme, Éric Gagné revient avec un projet solo qu'il partagera le 4 juin à 22h, à l'occasion d'une sortie au Bar à Pitons de Chicoutimi. L'accent sera mis sur les compositions figurant sur ses deux EP lancés en 2014 et 2015.

«J'ai fait mon cégep en musique à Alma, mais ça fait un bout que je n'ai pas joué chez vous. Je me trouve chanceux parce que j'ai des amis qui ont donné un coup de main pour que ça fonctionne», a souligné l'artiste originaire de Cacouna, il y a quelques jours, à l'occasion d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

Dilemme a roulé sa bosse pendant 15 ans avant de fermer les livres. Vivant désormais à Montréal, Éric Gagné a mis sa carrière entre parenthèses jusqu'à sa rencontre avec le guitariste Denis Ferland, un autre vétéran du collège. Leur rencontre a mené à la création du premier EP, En eaux troubles, dont on a tiré le clip intitulé Demande-moi donc.

Ils ont remis ça l'an dernier et c'est la somme de ces 11 pièces, ainsi qu'une poignée de chansons inédites, qui meublera le spectacle. Quatre musiciens seront mobilisés, dont Samuel Bolduc à la batterie. Pour ce fils de Chicoutimi (et de Guy, le chansonnier décédé à Lac-Mégantic), on peut également parler de retrouvailles.

«Au plan musical, je décris mes compositions comme du folk pas mou. On a un " background" rock et c'est pour ça que j'ai un batteur, ainsi qu'un harmoniciste. On travaille ensemble depuis 18 mois et aujourd'hui, on forme un vrai "band" », rapporte Éric Gagné.

Signe que son projet solo suscite de l'intérêt, plusieurs spectacles figurent à son agenda, dont un qui aura lieu le 17 septembre, à la Salle Claude-Léveillée de la Place des Arts. «La base de ce qu'on fait, c'est le plaisir. Par contre, je songe de plus en plus à en faire une carrière», laisse entendre le chanteur.

L'automne le ramènera d'ailleurs en studio, cette fois pour enregistrer un album complet. Le ton sera plus énergique, ce que montreront les nouvelles pièces qui seront livrées au Bar à Pitons. «Ma passe introspective est passée», confirme Éric Gagné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer