Pygmate attend ses fans à l'Hopera

Matt Cook et Jeff Ménard invitent les amateurs... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Matt Cook et Jeff Ménard invitent les amateurs de rock lourd à se rendre à la microbrasserie l'Hopera de Jonquière, samedi, afin d'assister au spectacle du groupe Pygmate. Il lancera son deuxième EP, qui a pour titre Le Coeur poilu.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

C'est l'histoire de quatre gars d'ici qui trippent sur toutes sortes de musiques, de Soundgarden à Gros Mené.

Comme ils possèdent une solide expérience de la scène, l'idée leur est venue de former un groupe qui, samedi à 20h, attend les amateurs de rock lourd à la microbrasserie l'Hopera de Jonquière, située sur la rue Saint-Dominique.

Ce sera l'occasion de voir ce que le groupe Pygmate a dans le ventre, puisqu'il profitera du lancement de son deuxième EP, Le Coeur poilu, pour donner un spectacle plus long qu'à l'ordinaire. Pendant plus d'une heure, la plupart des compositions créées depuis sa fondation, au printemps 2013, auront droit aux honneurs du «live».

«Ce sera différent des concours et des premières parties. Nous aurons même le temps de tester de nouvelles tounes», anticipe le guitariste Matt Cook. C'est lui qui a formé le groupe avec Jérôme Vandal (batterie) et Sébastien Simard (basse). Le ''power trio'' est devenu un quatuor avec l'addition du chanteur Jeff Ménard à la fin de 2014.

Le petit dernier n'avait plus l'ambition de refaire du rock sur une base régulière. L'écoute du premier EP l'a fait changer d'idée et aujourd'hui, c'est lui qui s'occupe du «booking», en plus de chanter et de participer à l'écriture des pièces qui, en passant, sont toutes en français.

«Grâce à Pygmate, nous souhaitons nous accomplir au plan artistique, tout en nous donnant la chance de faire de belles scènes. Nous avons l'ambition de partager notre musique et de continuer à avoir du plaisir», fait observer Jeff Ménard.

Son arrivée a énergisé la formation, affirme Matt Cook. Lui qui chantait par défaut, dans les premiers mois, a été heureux de lui céder le micro. En prime, les démarches menées par son camarade ont procuré plus de visibilité à Pygmate. En l'espace d'un an, le quatuor a effectué une dizaine d'apparitions sur les scènes du Saguenay.

L'une des plus significatives a eu lieu au Sous-Bois de Chicoutimi, en mars dernier. Assurer la première partie du groupe The Besnard Lakes a ouvert quelques portes, dont celle des 50 heures de la Saint-Jean, le festival tenu à Saint-Honoré, au Domaine de la Martingale.

«Nous jouerons à cet endroit le 24 juin, dans l'après-midi. Le même jour, cette fois à 20h, nous allons ouvrir pour Les Piliers du Rock à la Salle Nikitoutagan de Jonquière», précise Matt Cook. Ajoutons qu'un peu plus tôt, soit le 10 juin, Pygmate tentera sa chance à Normandin, au Festival Dédé Fortin.

«On est contents parce qu'on n'a jamais joué au Lac-Saint-Jean. On va en profiter pour connaître d'autres bands et peut-être que ça aidera à donner plus de spectacles», énonce le guitariste. En attendant, il invite les amateurs de rock à faire un tour à l'Hopera où le prix d'entrée, qui comprend l'achat du EP, s'élèvera à 10 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer