• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Un concert exceptionnel pour les 25 ans du Festival de musique du Royaume 

Un concert exceptionnel pour les 25 ans du Festival de musique du Royaume

Louis Mercier.... (Photo courtoisie)

Agrandir

Louis Mercier.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Non, vous ne rêvez pas. Le concert de clôture du Festival de musique du Royaume aura lieu samedi à 14h, au Camp musical du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ce sera la première sortie de cet événement hors du Saguenay, une exception justifiée par son 25e anniversaire.

«La formule est nouvelle, en ce sens qu'on ne présentera que des performances. Il n'y aura pas de remises de prix comme c'était la pratique il y a quelques années. On le fait pour la 25e édition, mais rien ne dit que ça reviendra l'an prochain», souligne Louis Mercier, président-directeur général du festival.

Accessible au coût de 20 $ (5 $ pour les 6-17 ans), le concert mobilisera 15 invités, gagnants d'un premier prix ou d'une bourse d'excellence grâce aux interprétations livrées entre le 14 et le 30 avril. Plusieurs profiteront de leur passage à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix pour reprendre les pièces leur ayant permis d'obtenir la faveur des juges.

Ce sera le cas, entre autres, de la percussionniste Mélissa Dufour. Elle présentera un titre de Rosauro, le Concerto pour marimba et orchestre, dont on dit qu'il a été brillamment défendu au cours de la compétition. Il l'a aidée à triompher au sein de la classe Brio, volet classique.

Dans le volet populaire, c'est Louna Gagnon-Tremblay qui l'a emporté et elle montrera pourquoi en reprenant I Can See Clearly Now. Quant à la violoncelliste Marie-Pierre Simard-Gagnon, récipiendaire du prix Gabrielle-Gaudreault et de la bourse du Centre d'arts Orford, elle s'attaquera aux Variations sur un thème de Rossini, une oeuvre de Paganini.

Le concert témoignera des belles choses qui ont émaillé la 25e édition, à laquelle 600 personnes ont participé. Près de 3000 spectateurs ont fréquenté les salles au fil du concours, qui a ainsi maintenu ses acquis. On a aussi relevé une hausse du nombre d'inscriptions dans le volet populaire, qui est passé de 108 à 121 candidats.

«On sent que l'effet La Voix a joué, analyse Louis Mercier. Ce qui a été remarquable, aussi, c'est la présence de dix interprètes âgés de 19 ans et plus, au lieu de trois. La plupart ont participé au concours pour le plaisir ou pour relever un défi personnel.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer