Le Bassin de Chicoutimi raconté

En juillet 1996, le secteur du Bassin de Chicoutimi a complètement changé de... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

En juillet 1996, le secteur du Bassin de Chicoutimi a complètement changé de visage. Madeleine Tremblay lance un livre qui permettra à plusieurs de renouer avec leurs souvenirs. À travers des histoires et des faits historiques, Des enfants et des gens du second village: la petite histoire du Bassin de Chicoutimi raconte la vie dans le quartier.

En juillet 1996, le secteur du Bassin de... (Photo courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Photo courtoisie

«Je suis une ''écriveuse'', pas une écrivaine», précise d'emblée Madeleine Tremblay.

La dame a ce qu'elle appelle la «manie» d'écrire. Retraitée, elle a amorcé l'écriture du livre pour sa famille. Sa grand-mère tenait un livre de notes. Sa mère a poursuivi le travail, puis à son tour, elle a perpétué la tradition. Les écrits familiaux permettent de remonter jusqu'en 1892.

Madeleine Tremblay est née et a grandi sur la rue Taché.

Elle a quitté la région pour étudier à Montréal en 1952. Elle a oeuvré dans le monde de l'enseignement, en service social et traduction, mais elle revient régulièrement à Saguenay. Sa famille y est toujours.

Au fil du temps, Madeleine Tremblay a publié des écrits. Son premier recueil de poésie, Cinq heures sur l'automne, est paru en 2003 chez Guérin et lui a valu les éloges de l'écrivain Alain Grandbois. Un de ses écrits sur le Moyen Âge lui a aussi mérité un prix de la Société d'Études et de Conférences.

Une simple recherche à la médiathèque a mené à l'écriture du livre sur le Bassin. «Au départ, je relevais de petits articles où le nom de membres de ma famille apparaissait. Je me suis tellement amusée, je ne finissais pas», raconte celle qui a puisé largement dans les anciens numéros du Progrès du Saguenay. «À partir des souvenirs, j'ai croisé l'Histoire», explique-t-elle.

À l'aide des souvenirs d'une communauté, d'articles de journaux, de mémoires et de ses recherches, le livre a pris forme, renfermant un volet mémorial et sociologique, et un autre historique.

Le livre dormait dans ses tiroirs depuis 1990. Elle l'en a ressorti, puis l'a retravaillé, après le déluge.

L'eau a emporté la rue qui l'a vue grandir et une partie de ses repères d'enfance.

«J'ai pensé que le livre pouvait intéresser le public, puisque tout a disparu», explique-t-elle.

Les Éditions du Patrimoine ont embarqué dans le projet. Un historien a pris soin de vérifier tous les éléments historiques.

Le livre illustre la vie de quartier, situé au confluent des rivières Chicoutimi et Saguenay, qui renferme un pan important de l'histoire du commerce, de la colonisation, de l'industrie et des moyens de communication du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le volet historique présente la fondation du quartier, l'époque des scieries Price et celle de la Pulperie.

La présence de l'Église, de l'École ont une grande place dans le livre, tout comme les structures sociales, principalement syndicales et paroissiales. Il est aussi question de commerce.

Selon Carl Beaulieu, historien et éditeur des Éditions du Patrimoine, le livre suscitera l'attention des anciens résidents du Bassin, mais aussi de tous ceux qui s'intéressent à l'Histoire de près ou de loin.

«C'est un mélange de petites histoires, de grande Histoire et d'un regard sociologique. C'est un patrimoine immatériel. Ce n'est pas un roman. C'est ce que les gens ont vécu. C'est ce que j'ai lu de plus complet sur le Bassin.»

Le livre sera lancé ce soir à 17h, au Centre de loisirs Joseph-Nio du quartier du Bassin.

Les personnes intéressées à se procurer le livre peuvent également communiquer avec Les Éditions du Patrimoine au ed.patrimoine@gmail.com ou au 418-698-4554.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer