• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Festival Jazz et Blues de Saguenay : Jacques Dubé prépare déjà 2017 

Festival Jazz et Blues de Saguenay : Jacques Dubé prépare déjà 2017

La présence d'artistes populaires, comme Johnny Clegg, a... (Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

La présence d'artistes populaires, comme Johnny Clegg, a attiré des spectateurs de l'extérieur de la région.

Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Festival jazz et blues de Saguenay apparaît de plus en plus comme un produit touristique important, selon son porte-parole, Jacques Dubé, qui ne peut qu'être satisfait de cette 21e édition qui a connu un achalandage «impressionnant».

La semaine de festivités s'est conclue samedi soir avec le spectacle de John Pizzarelli au Théâtre Banque Nationale à Chicoutimi, où presque tous les sièges étaient occupés. «Remplir le TBN comme ça, c'est vraiment une réussite, confie M. Dubé en entrevue téléphonique dimanche. On a atteint un record cette année en matière de salles qui affichaient complet. On a aussi vu beaucoup de files d'attente.»

L'organisateur souligne que la présence d'artistes comme le populaire guitariste Angel Forrest ou Johnny Clegg attire des amateurs de Trois-Rivières, Québec ou Montréal, qui font le voyage expressément. Pour ce dernier chanteur, qui a assuré l'ouverture du festival, Jacques Dubé ne cache pas sa fierté. «C'est un coup de maître. Les gens nous en ont parlé toute la semaine, ç'a été marquant.»

Même si l'équipe a appris avec déception en janvier que le groupe américain Los Lobos ne pourrait pas faire partie de la programmation, elle s'est rendu compte que le calibre était toujours présent et élevé. «Les amateurs l'ont vu comme ça aussi. Il n'y a pas eu d'impact sur l'achalandage, précise M. Dubé. L'excellence des artistes et la présence du public étaient au rendez-vous.»

Selon le porte-parole, le Festival jazz et blues a montré sa volonté de développer une nouvelle clientèle, plus jeune, avec le dôme aménagé en plein coeur de centre-ville de Chicoutimi où étaient présentés plusieurs spectacles gratuits. Une autre expérience qui a été «concluante» est la venue de Disney Jazz, qui visait cette fois surtout les enfants. «Il y a eu une belle interaction, certains sont même venus costumés.»

Alors que l'organisation a déjà le nez dans ses cahiers pour la 22e édition du 4 au 9 avril et que quelques approches ont déjà été tentées, Jacques Dubé indique que «plus que jamais, les artistes sont contents de venir et de revenir». Une autre preuve que le festival est «sur la bonne voie».

Cinquante-trois spectacles se sont déroulés dans 13 lieux de diffusion, au cours de la semaine. La compilation des données n'était pas complétée dimanche, mais rappelons que 26 582 personnes ont été comptabilisées l'an dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer