• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Slippery When Wet : comme si c'était du Bon Jovi 

Slippery When Wet : comme si c'était du Bon Jovi

Cinq gars du Lac s'apprêtent à rendre hommage... (Le Progrès-dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Cinq gars du Lac s'apprêtent à rendre hommage au groupe Bon Jovi. Il s'agit de Carl Lapierre, Carl Boulianne, Sabin Côté, Serge Duchesne et Russel Boutin, qui font partie de la formation Slippery When Wet.

Le Progrès-dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Le 7 mai, cinq gars du Lac-Saint-Jean présenteront le fruit d'une démarche amorcée en 2011. Répondant au nom de Slippery When Wet, leur groupe donnera un spectacle s'appuyant sur le répertoire de Bon Jovi. S'il n'en tient qu'à eux, ce sera le premier d'une longue série.

Pour faire les choses en grand, la formation a réservé l'Auditorium Fernand-Bilodeau de Roberval, où elle se pointera à 20h. Faisant d'une pierre, deux coups, elle offrira trois heures de musique au profit de la petite Emy-Rose Tremblay, une enfant de quatre ans atteinte de la leucémie.

«Le prix des billets est de cinq dollars seulement et je veux qu'il y ait du monde, surtout qu'on en profitera pour tourner une vidéo faisant la promotion du spectacle. Ça fait cinq ans qu'on se prépare et les gens vont être surpris», a prédit le guitariste et chanteur Carl Boulianne.

Il assumera les responsabilités de Jon Bon Jovi, tandis que son camarade Carl Lapierre mettra ses pas dans ceux du guitariste Richie Sambora. Les autres membres de la formation sont Sabin Côté (batterie), Russel Boutin (basse) et Serge Duchesne (claviers), le petit dernier du groupe, puisqu'il est arrivé en 2013.

«Nous avons effectué deux sorties à l'été 2015, à Saint-Félicien et Roberval. La partie scénique n'était pas complétée, mais ça a été ''trippant''. On a testé les enchaînements, tout en mettant l'accent sur le son et la voix», raconte Carl Lapierre.

Pareil, pas pareil

Slippery When Wet a profité de l'hiver pour peaufiner la mise en scène du spectacle, qui porte le même nom. Perfectionnistes, les musiciens ont travaillé à partir d'une liste de chansons s'appuyant sur 150 programmes livrés par Bon Jovi au fil de sa longue carrière.

«J'ai analysé chaque toune, ainsi que les interventions de Jon Bon Jovi et Richie Sambora. Carl ressemble beaucoup à Sambora, ce qui n'est pas le cas pour moi vis-à-vis Bon Jovi. Par contre, les costumes sont identiques, tout comme la partie visuelle, l'animation et l'interprétation des chansons», décrit Carl Boulianne.

Lui-même réalisera un vieux rêve en tant que fan du groupe Bon Jovi depuis les années 1980. Il est particulièrement attaché à Jon Bon Jovi, une figure charismatique qui a su composer avec les pièges du mode de vie rock'n roll. «Il est intelligent, minutieux et scénique au ''boutte''. En plus, c'est un chanteur hors pair», affirme le Jeannois.

Les membres de Slippery When Wet font tous carrière dans un autre domaine que la musique. Réalistes, ils savent que ce projet ne constituera pas leur principal gagne-pain, mais se disent prêts à toute éventualité. Il faut savoir que les formations rendant hommage à Bon Jovi se font rares en terre québécoise.

«J'en ai vu d'autres et je crois que nous créons une meilleure ambiance», fait valoir Carl Boulianne. Quelques spectacles suivront celui de Roberval, notamment celui du 11 juin à Saint-Augustin, qui aura lieu dans le cadre du festival de La Note en Folie.

«On ne force pas trop pour cet été. On ne veut pas aller trop vite. L'année prochaine, cependant, on mise sur la vidéo promotionnelle pour jouer dans les principaux festivals du Lac-Saint-Jean, en plus d'aller au Saguenay. Il y a plein de mains à faire le lever», lance le chanteur et guitariste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer