DJ Khad: plus que jouer des chansons

DJ Khad aime analyser la foule afin de... (Photo courtoisie)

Agrandir

DJ Khad aime analyser la foule afin de trouver le moyen de l'amener dans un esprit de fête.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Être à l'écoute d'un public afin de l'amener d'un point A à un point B. Prendre une chanson et la mélanger avec une autre sans que rien n'y paraisse, dans le but de faire danser les gens. Proposer de nouvelles pièces à partir de celles existantes. Pour David Tremblay, le DJ est loin de se contenter de faire jouer des chansons. Il est même assez près du musicien.

Personne ou presque ne connaît la signification de Khad. Pourtant, depuis quelques années, c'est sous ce nom que David Tremblay exerce le métier de DJ.

«Khad, c'est la première lettre de chacun des mots d'une phrase en anglais que j'ai inventée. Ça veut dire quelque chose pour moi», explique celui qui souhaite garder ladite phrase secrète.

DJ Khad est né lorsque David Tremblay avait 17 ans. Il en aura bientôt 22.

«J'ai toujours été passionné de musique», affirme celui qui est aussi guitariste. «Un jour, j'ai téléchargé un petit programme sur ordinateur puis j'ai commencé à préparer des ''mix''», raconte-t-il simplement.

Le DJ qui a grandi à Chicoutimi a animé ses premières soirées à 17 ans. Assez rapidement, DJ Khad a décroché des contrats, surtout au Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais aussi à l'extérieur de la région à quelques occasions. Aujourd'hui, en plus des bars où il oeuvre toutes les fins de semaine, il anime des bals et participe à quelques événements comme Hangar Xpérience.

DJ Khad est impatient de se produire au Vieux Théâtre de La Baie. Il se prépare pour l'occasion depuis deux semaines. «C'est un gros événement, surtout pour la région. On n'a jamais eu d'événement de ce genre. Les gens le demandent.»

Chaque prestation lui demande beaucoup de préparation. «Avant une soirée, je me prépare pendant trois ou quatre heures dans la journée.»

Pour DJ Khad, rien n'est fait au hasard. «L'oreille musicale est importante pour être DJ. Il faut savoir compter les temps. Quand on mixe des chansons ensemble, il y a une structure musicale à respecter si on veut que ce soit bon.»

Celui qui étudie en Art et technologie des médias aimerait un jour oeuvrer dans son domaine d'études. Mais il rêve aussi de pouvoir se promener partout avec les pièces originales qu'il crée en compagnie de DJ Blaas.

«Je suis passionné de musique. J'aime voir le monde ''triper'' sur ce qu'on fait. Je veux faire cheminer les gens vers la fête.»

DJ Blaas est originaire de Saint-Prime.... (Photo courtoisie, EH Photographie) - image 2.0

Agrandir

DJ Blaas est originaire de Saint-Prime.

Photo courtoisie, EH Photographie

DJ Blaas: un jeu devenu carrière

Sélectionner des pièces, les mixer, puis les offrir à un public. Jamais Maxime Lamontagne n'aurait cru en faire un métier. Pourtant, après des débuts quelque peu improvisés, il est devenu DJ Blaas. Un nom qui circule depuis maintenant quelques années à travers la région et même au-delà.

Originaire de Saint-Prime au Lac-Saint-Jean, DJ Blaas a fait ses débuts dans le monde des DJ's au début de l'âge adulte.

«J'ai fait partie d'un groupe de musique toute ma jeunesse. J'ai commencé à être DJ pour le plaisir. Au début, c'était comme un jeu. Je ne savais pas que j'allais faire carrière là-dedans», raconte-t-il au cours d'un entretien téléphonique avec Le Progrès-Dimanche.

Le nom Blaas s'est imposé de lui-même. «C'est le surnom que me donnait un de mes meilleurs amis de jeunesse. Il est décédé quand j'ai commencé à être DJ. J'ai décidé de garder ce nom, en sa mémoire», explique le jeune homme aujourd'hui âgé de 27 ans.

DJ Blaas a d'abord oeuvré dans les bars du Lac. Puis les choses ont rapidement déboulé. «Un gérant m'a découvert lorsque j'étais DJ dans un bar de Saint-Félicien. Il m'a emmené avec lui au Saguenay. J'avais environ 20 ans. Il m'a donné beaucoup de contacts. Tout a bien fonctionné pour moi.»

DJ Blaas travaille dans les bars chaque semaine. Il décroche également des contrats dans certains établissements scolaires et dans les festivals en été. «Je roule beaucoup au Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais aussi à l'extérieur. Je me suis promené un peu partout dans la province.»

DJ Blaas animera une partie de l'événement Hangar... (Photo courtoisie, EH Photographie) - image 3.0

Agrandir

DJ Blaas animera une partie de l'événement Hangar Xperience.

Photo courtoisie, EH Photographie

Après avoir entrepris des études en soudure, DJ Blaas a choisi de se consacrer uniquement à la musique.

«Je suis de ceux qui peuvent en vivre», affirme celui qui s'estime chanceux.

«Je crois qu'il faut être à la bonne place au bon moment. Ça prend aussi le talent, mais il faut rester terre à terre et accepter les conseils», souligne celui qui, à ses débuts, a pu compter sur les conseils de son ami DJ Dan Desnoyers.

Au fil des soirées, DJ Blaas est parvenu à faire sa marque malgré la concurrence.

«Quand j'ai commencé, la demande pour des DJ's était plus forte. Aujourd'hui, tout le monde essaie d'être DJ. Il faut faire sa place. J'ai un beau réseau. Environ 5000 personnes me suivent sur Facebook. Oser, pousser, c'est ma marque de commerce. J'ai aussi une bonne présence sur scène. Je bouge beaucoup. Mon but est de faire lever la soirée et aussi de faire découvrir de nouvelles pièces au public. Je glisse toujours de nouvelles ''tounes'' à travers les chansons les plus populaires. Ça me permet d'amener une couleur différente.»

Le DJ a aménagé un studio chez lui. C'est ce qui lui permet de travailler en semaine.

«Je suis à la recherche chaque semaine de nouvelles pièces. Je reste à l'affût des ''hits''», affirme celui qui passe beaucoup de temps en studio et chez qui la passion est toujours aussi présente.

«La passion pour la musique est toujours là. Je n'ai pas le choix d'être passionné, avec les horaires. Il ne faut jamais que ce soit une tâche», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer