Necronomicon s'est permis d'aller plus loin

La dernière visite de Necronomicon au Saguenay remonte... (Photo tirée d'Internet)

Agrandir

La dernière visite de Necronomicon au Saguenay remonte au 29 juin 2012 sur la scène de la Zone portuaire à Chicoutimi.

Photo tirée d'Internet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

Le groupe de death/black metal, Necronomicon, dirigé par le Baieriverain Rob «The Witch», a lancé son nouvel album Advent of the Human God, vendredi. Le musicien, qui roule sa bosse depuis plus de 25 ans dans ce genre de musique, se dit très fier de ce dernier opus.

«Dans cet album, on s'est permis de faire beaucoup plus comparativement à nos débuts. Il y a plein d'ambiance et de texture qu'on peut se permettre, car on a les moyens financiers pour le faire. Juste dans l'introduction de l'album, nous avons un orchestre symphonique de 220 musiciens. Sur la pièce titre Advent of the Human God, il y a au-dessus de 200 pièces d'enregistrées, c'est de la job en ''sacrement''. Il a fallu composer chaque partition pour chaque instrument. L'album a été enregistré dans trois studios différents, dont le Silver Wing Studio pour les orchestrations et, au final, on l'a mixé au JFD studio à Dallas, au Texas, le studio de Jean-François Dagenais, le guitariste du groupe Kataklysm», fait savoir celui que la critique métal encense au sujet de cet album sorti le 18 mars en Europe.

«Necronomicon, c'est un raccourci pour dire ''choses ayant rapport aux lois et coutumes entourant la mort''. On fait dans le métal extrême et obscure, mais nos messages sont positifs. On porte des costumes et des maquillages de guerre, mais essentiellement, le message dans nos chansons raconte qu'il faut prendre notre place dans la vie, se battre pour ses convictions et croire en soi-même avant de croire à des systèmes imposés», explique l'auteur-compositeur-interprète qui est beaucoup plus connu en Europe et aux États-Unis qu'au Québec.

«Depuis les cinq dernières années, on a quasiment juste tourné aux États-Unis. Notre dernier album sorti en 2013 (Rise of the Elder Ones) a fait une bombe aux États-Unis, on dirait qu'il y a un marché qui s'est ouvert, notre marge de fans a explosé. Depuis 2011, on a beaucoup tourné aux États-Unis, on a fait plus de 300 shows dans les cinq dernières années», détaille le musicien.

«Dans notre dernière tournée, on a fait des plus petits marchés, dans des salles de 100 et 200 personnes, mais c'était voulu. Quand tu prends le temps de faire ça, les gens des petites villes sont reconnaissants. Ils ne voient pas souvent des shows de groupe reconnus et quand tu te présentes pour voir le monde qui t'apprécie dans leur patelin, ça développe un sentiment d'appartenance avec les fans, c'est très important de penser à son monde, ça fait des fans dédiés au groupe», raconte Rob «The Witch» qui a grandi dans un petit milieu.

«Je viens de La Baie et j'aurais tu aimé ça, tu penses, dans les années 80, avoir des shows métal ''accotés dans'barrure'' à La Baie? On devait faire venir nos cassettes et nos vinyles que j'écoutais sur le marché de l'importation, il n'y en avait pas au Saguenay, il y avait juste Metallica et Iron Maiden et j'écoutais du plus heavy que ça à l'époque. Quand tu viens d'une petite région et que t'as bûché fort, t'es conscient de ça comme notre drummer, Rick (Éric Bastien), qui vient du rang Saint-Pierre (Laterrière). C'est beau les grosses salles, les loges et tout le kit, mais on aime ça aller voir notre monde dans des petites places», fait valoir le chanteur et guitariste de la formation originaire de La Baie.

La dernière visite de Necronomicon au Saguenay remonte au 29 juin 2012 sur la scène de la Zone portuaire à Chicoutimi. «On a bien hâte de revenir jouer chez nous. Nous avions un spectacle de prévu cet été, mais les promoteurs ont dû annuler pour diverses raisons. On attend les offres», conclut le guitariste.

La formation saguenéenne lancera officiellement son nouvel album au bar Le Piranha au 680 Sainte-Catherine Ouest à Montréal, le 2 avril, pour ceux que ça intéresse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer