• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Les Cowboys Fringuants restent un gage de plaisir 

Les Cowboys Fringuants restent un gage de plaisir

Les Cowboys Fringants étaient de passage à La... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Cowboys Fringants étaient de passage à La Saguenéenne de Chicoutimi vendredi soir.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Un gage de plaisir. Une fête où les absents ont toujours tort. Au fil des 20 dernières années, les Cowboys Fringants ont mainte fois démontré leur valeur sur scène et la prestation offerte vendredi soir, à La Saguenéenne de Chicoutimi, n'a pas fait exception à la règle.

Plus de 1100 personnes ont répondu à l'invitation à la fête lancée par les Productions Hakim. Une soirée festive où le public enthousiaste a vite oublié le froid qui continuait de régner à l'extérieur. 

Les membres du groupe sont apparus sur scène à 21h20, bière à la main, sous les applaudissements et les cris du public prêt à célébrer. Les musiciens n'avaient pas encore joué une note que la foule était en liesse. 

Ils ont amorcé la soirée avec Bye Bye Lou. Dès le premier refrain, la foule s'était mise à chanter. 

Avec La manifestation, l'énergie a monté d'un cran pour ne pas redescendre. Le spectacle a d'ailleurs pris des airs d'échange entre le groupe et la foule se nourrissant de l'enthousiasme l'un de l'autre. 

Les Cowboys Fringants ont proposé un mélange de nouvelles pièces issues de Octobre, dernier opus du groupe lancé à l'automne, et de titres qui ont marqué le parcours de la formation au fil des années.

Nouvelles (Les verres de terre, Pizza Galaxie, La la la) ou connues depuis longtemps (La Reine, Droit devant, En berne), toutes les pièces de la formation suscitent un engouement à faire rougir d'envie bien des musiciens. 

Le public des Cowboys Fringants est fidèle, égal à lui-même. Miroir des musiciens qui, spectacle après spectacle, permettent aux admirateurs de quitter la salle avec l'impression d'avoir pris part à un événement unique. 

Au moment de partir, heure de tombée oblige, la fête ne faisait que commencer à La Saguenéenne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer