• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Jazz et blues Saguenay: une édition riche en diversité 

Jazz et blues Saguenay: une édition riche en diversité

La conférence de presse organisée pour le lancement... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

La conférence de presse organisée pour le lancement de la programmation du Festival jazz et blues de Saguenay a été colorée par la musique de l'Orchestre Damn!

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

La 21e édition du Festival jazz et blues de Saguenay promet d'être riche en diversité. Du 11 au 16 avril, 150 artistes proposeront 53 spectacles dans 13 lieux de diffusion. Une véritable fête de la musique.

Steve Hill, Angel Forrest, Bet.e and Stef, Rosa, Martin Goyette (actuel candidat de La Voix) et plusieurs autres seront réunis à Saguenay au cours de l'événement. Des lancements d'albums, des exclusivités, des artistes provenant d'ici et d'ailleurs, du jazz, du blues, du folk et plus encore figurent au programme.

La présence de Johnny Clegg, pour son seul spectacle en sol québécois au cours de sa tournée nord-américaine, représente une prise majeure pour l'organisation. «Pour un programmateur de spectacles, il ne s'agit de rien de moins qu'un coup de maître», estime Jacques Dubé, porte-parole du festival.

La présence de John Pizzarelli constitue également un point fort de la programmation. À l'invitation de Paul McCartney, il suggérera des chansons du répertoire de l'ex-Beatles.

Accessibilité

L'accessibilité est toujours au coeur des priorités de l'équipe du festival. D'ailleurs, 47% de la programmation est accessible gratuitement.

«Aux États-Unis, un billet de spectacle de John Pizzarelli coûte 95$ US. Ici, c'est 49$», illustre Jacques Dubé.

Il en coûtera par ailleurs 50$ pour assister au spectacle de Johnny Clegg à Toronto le 9 avril. Les spectateurs de la région pourront le voir et l'entendre pour 39$.

«Notons également que nous devons payer en devises américaines les artistes provenant des États-Unis, ce qui, cette année, a des répercussions évidentes sur notre budget», a souligné le porte-parole du festival qui bénéficie d'une aide financière de Saguenay de près de 40 000$.

Le dôme aménagé à l'angle des rues Bégin et Racine sera également de retour. Une douzaine d'activités accessibles gratuitement s'y dérouleront. En plus des prestations des groupes Sweet Grass, Gypsy Jazz, on the Porch, The Brooks et Disney Jazz, une conférence sera offerte par le photographe Nicolas Lévesque et l'auteur Stanley Péan qui traiteront de Lush Life: errances et états seconds, un livre contenant les photos du premier et les textes du second.

L'animateur de radio et écrivain originaire de Jonquière, Stanley Péan, agit à titre d'ambassadeur du festival pour une quatrième année.

«Ce sont des rencontres exceptionnelles qui sont offertes aux gens de Saguenay», estime celui qui profite de l'occasion pour effectuer une visite dans la région.

Jeunesse

Le festival accorde une grande place à la jeunesse, et ce, autant sur scène que dans les salles.

D'abord, cette année encore, des tarifs sont mis en place pour les moins de 30 ans.

L'Orchestre symphonique, le Festival jazz et blues et Diffusion Saguenay s'associent également afin de permettre à une centaine d'étudiants des écoles de musique de la région d'assister gratuitement au concert Piano caméléons, un duo-duel entre les pianistes Matt Herskowitz et John Roney, deux virtuoses, maîtres de l'improvisation.

En collaboration avec le Festival de musique du Royaume, les élèves des écoles de musique de Saguenay assisteront à une classe de maître avec Guillaume Martineau, Révélation Radio-Canada 2015.

Plusieurs acteurs de la relève musicale régionale auront également l'occasion de monter sur scène.

«Pour le festival, la relève est une priorité. Nos jeunes d'aujourd'hui seront nos artistes de demain», souligne Jacques Dubé.

En 2015, le festival a attiré 26 582 personnes, dont 21,4% de touristes. Les ventes aux guichets ont connu une hausse de 15%. «Ces données concordent avec notre volonté de faire de festival un événement touristique majeur pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.»

Toute la programmation est disponible via le jazzetblues.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer