• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Retour de la pièce Kiwi, un classique de la Tortue Noire 

Retour de la pièce Kiwi, un classique de la Tortue Noire

Sara Moisan et Dany Lefrançois présenteront la pièce... (Photo courtoisie)

Agrandir

Sara Moisan et Dany Lefrançois présenteront la pièce Kiwi à Chicoutimi, les 23 et 24 mars.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Le printemps 2016 sera la saison de Kiwi, cette pièce écrite par le Saguenéen Daniel Danis que le Théâtre de la Tortue Noire a créée il y a neuf ans, en Italie. Cette histoire d'une bande de jeunes menacés d'expulsion à la veille des Jeux olympiques, dans le but de mieux paraître aux yeux de la visite, sera présentée à Chicoutimi et Montréal.

Dany Lefrançois et Sara Moisan, qui sont les mêmes interprètes depuis la création du spectacle, assumeront les fonctions de comédiens et marionnettistes. Ils se produiront le 23 mars à 20 h, puis le lendemain à 12 h 30, au Studio-théâtre du Pavillon des arts de l'UQAC, avant de migrer à la Maison Théâtre de Montréal, du 3 au 6 mai.

« Depuis le temps qu'on le joue, le spectacle est bien rodé. Nous avons cependant ajouté une petite scène à la suggestion de Daniel Danis. Il souhaitait renforcer la ligne émotionnelle et nous avons trouvé qu'il s'agissait d'une bonne idée », a raconté Dany Lefrançois hier, lors d'une entrevue accordée au Quotidien.

Comédiens et marionnettistes

Ce que verront les spectateurs, c'est la quintessence du théâtre d'objets que préconise la Tortue Noire. Les interprètes ont recours à plein de choses, souvent très petites, afin de raconter comment Kiwi, une enfant abandonnée, a trouvé une seconde famille au sein d'un groupe de marginaux.

« Le défi consiste à faire un travail d'acteurs, tout en manipulant des marionnettes. En plus de faire travailler les deux hémisphères du cerveau, ç'a donné naissance à une gestuelle élaborée avec les doigts », rapporte le directeur artistique de la compagnie saguenéenne.

Il ajoute qu'en plus de ses qualités artistiques, Kiwi occupe un espace privilégié dans la cosmogonie de la Tortue Noire. Cette production a été récompensée plus d'une fois, recueillant, entre autres, le Chagall Award attribué en 2009, à l'occasion d'un festival tenu dans la République Tchèque.

« C'est grâce à cette pièce que nous avons été reconnus à l'échelle internationale. Nous la jouons souvent à l'étranger et nous sommes heureux de la reprendre au Québec. Les spectacles donnés à Chicoutimi (pour réserver, on téléphone au numéro 418 698-3403) et Montréal constitueront une superbe vitrine », se réjouit Dany Lefrançois.

Ambitieux projet pour 2017

La prochaine production du Théâtre de la Tortue Noire sera la plus grosse de son histoire. La compagnie saguenéenne ouvrira ce chantier en juin et compte présenter le fruit de son travail l'année suivante. En attendant, elle planche sur le financement de cet ambitieux projet.

« Nous avons déjà reçu l'appui du Conseil des arts du Canada, du ministère des Relations internationales du Québec, du Conseil des arts de Saguenay, ainsi que du Conseil des arts et des lettres du Québec. D'autres réponses sont attendues sous peu », précise le directeur artistique Dany Lefrançois.

Toujours à propos du financement, une partie des fonds proviendra de la campagne « Se faire arranger le portrait », initiée par la Tortue Noire. Elle s'articule autour de portraits réalisés par le « photographiste » Patrick Simard, un ami de la compagnie. En retour d'une somme de 250 $, il immortalise les gens en compagnie d'un objet de leur choix.

« La première série de rendez-vous est amorcée et une vingtaine de personnes ont accepté de participer. C'est intéressant de voir les objets qu'elles apportent. Certains possèdent une charge émotive, alors que d'autres sont liés à leur profession », raconte Dany Lefrançois.

Il est toujours temps de s'inscrire en téléphonant au numéro 418 698-3403. L'objectif de la compagnie consiste à produire 40 images et les ultimes séances se dérouleront le 7 avril. Avant de repartir avec leur portrait, les modèles d'un jour participeront à une exposition tenue en mai, à la galerie La Corniche de Chicoutimi.

Pour revenir à la nouvelle création, dont le titre n'est pas déterminé, il s'agira d'une coproduction à laquelle sera associée la compagnie mexicaine Luna Morena. Une première collaboration entre les deux groupes avait donné naissance à la pièce Memento Mori.

Un autre partenaire sera le sculpteur arvidien Kevin Titzer, qui effectuera sa première incursion dans le monde du théâtre. « Nous sommes en amour avec son travail depuis que nous l'avons découvert lors de son exposition présentée à La Corniche. Il va s'attarder à la conception des marionnettes », révèle Dany Lefrançois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer