Meggie veut aller au bout de sa passion

Meggie Cloutier-Hamel a concilié ses deux amours, le... (Photo courtoisie, Chantale Hamel)

Agrandir

Meggie Cloutier-Hamel a concilié ses deux amours, le 5 mars, lors des préauditions du concours La Voix Junior. Avant de chanter une pièce de Jean-Jacques Goldman, la Jeannoise s'est amusée en exécutant un mouvement qui témoigne de son goût pour la danse.

Photo courtoisie, Chantale Hamel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

C'était déjà impressionnant l'an passé, alors que Chantale Hamel et Rémi Cloutier avaient quitté leur résidence de Larouche afin d'accompagner leur fille, Meggie Cloutier-Hamel, que ses études appelaient à Montréal. Admise à l'École supérieure de ballet du Québec, l'adolescente âgée de 12 ans souhaitait aller au bout de sa passion pour la danse.

Les parents ont refait leur vie dans le 514 pendant que leur enfant accédait à une formation de premier ordre. L'expérience a été si fructueuse que c'est le coeur léger, conscients de faire ce qu'il y a de mieux pour Meggie, qu'ils viennent de rempiler pour une deuxième année.

«Les examens que vient de passer Meggie confirment qu'elle a beaucoup progressé depuis l'automne dernier. On lui a donc offert la possibilité de demeurer à l'école et nous, bien sûr, nous la soutenons. Nous demeurerons à Montréal le temps qu'il faudra», a confirmé Chantale Hamel, hier, au cours d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

Les parents sont même prêts à passer cinq ans dans la Métropole, ce qui correspondrait aux études secondaires de leur fille, si tel est son désir. Il faut dire que parmi les progrès évoqués tantôt, il y en a un d'ordre médical qui bonifie le bilan. Les soins prodigués à l'hôpital Sainte-Justine ont atténué sa scoliose.

«La courbe est moins prononcée, mais Meggie doit porter un corset lorsqu'elle ne danse pas. Ce problème l'oblige à redoubler d'efforts pour suivre le rythme des autres élèves, mais ça se passe bien. Elle adore l'école», fait observer Chantale Hamel.

La Voix Junior

Tout en priorisant la danse, Meggie Cloutier-Hamel ne perd pas de vue son amour de la chanson. Elle qui a ému tant de gens au Festival de la chanson de Saint-Ambroise, au fil de ses participations, a ainsi tenté sa chance à l'émission de télévision La Voix Junior.

Lors des préauditions tenues le 5 mars, à l'hôtel des Gouverneurs de Place Dupuis, la Jeannoise a interprété l'une de ses pièces fétiches, Pas toi, de Jean-Jacques Goldman, dans l'espoir qu'on retiendra sa candidature. Il est trop tôt pour tirer des conclusions, mais une chose est sûre, la principale intéressée a le sentiment d'avoir bien travaillé.

«Meggie était contente, à la fin. La danse représente sa première ambition, mais avant tout, c'est une fille de scène et elle ne veut pas s'empêcher de toucher à d'autres disciplines. En tant que chanteuse, par exemple, on sait qu'elle possède un talent brut. Un talent qui reste à fignoler», rapporte Chantale Hamel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer