Soirée folk à Tadoussac

Samuele chantera vendredi soir, dans le grenier de... (Photo courtoisie)

Agrandir

Samuele chantera vendredi soir, dans le grenier de l'Auberge de jeunesse de Tadoussac. Elle participera au Chante'Appart avec une artiste de la région, Alexandrine Rodrigue. Les personnes qui souhaitent assister à cet événement pourront coucher là-bas gratuitement.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Ça vous tente, une virée à Tadoussac? Pour aussi peu que 20 $, le comité organisateur du Chante'Appart propose un tout inclus différent de celui des destinations soleil. Il donnera droit à un goûter et à une nuit à l'Auberge de jeunesse, où sera présenté un spectacle mettant en vedette des valeurs montantes de la scène folk.

C'est vendredi que ça se passe, annonce l'un des responsables de cette activité, Pierre Rodrigue. Il précise que les portes seront ouvertes à compter de 18h30, soit une trentaine de minutes avant le début du repas. Première artiste à se lancer, Alexandrine Rodrigue devrait apparaître aux alentours de 20h.

«Elle fait partie du groupe Sweet Grass, qui est originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean. J'invite d'ailleurs les gens de votre région à assister au spectacle en réservant au numéro 418-514-8682. Il y a une soixantaine de places», a précisé le promoteur mardi, lors d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

Le programme principal sera assuré par Samuele, qui offrira des compositions dont les accents folk sont parfois sages et parfois pimentés par une touche de rock ou de slam. «C'est la fille de Gaston Mandeville, mais elle tient à percer par elle-même. Cette artiste est aussi à l'aise sur les planches qu'un poisson dans l'eau», décrit Pierre Rodrigue.

Une formule appréciée

C'est dans le grenier de l'Auberge de jeunesse que le public convergera, un cadre intimiste qui se moule à l'esprit du Chante'Appart. Ce concept élaboré en France, implanté à Tadoussac par les organisateurs du Festival de la chanson, a été réactivé l'année dernière par quelques mordus souhaitant mettre un peu de culture dans leurs hivers.

«On a repris la formule parce qu'on aime la musique et qu'on veut donner une chance aux artistes émergents. L'idée, c'est que des gens les reçoivent chez eux, comme on l'a fait l'an passé, en trois occasions. On les nourrit et on les loge, en plus de leur verser un cachet minimum», explique Pierre Rodrigue.

Il s'agira de la deuxième sortie dans le grenier de l'Auberge de jeunesse, un lieu qui possède beaucoup de cachet, bien qu'il soit différent des résidences qui ont fait la renommée du Chante'Appart. Le 5 février, on y a fait salle comble lors du passage d'Antoine Lachance.

La formule fonctionne si bien que le groupe de Tadoussac planche sur des activités qui seraient étalées sur trois jours. Les artistes se produiraient du jeudi au samedi, alternant entre le célèbre village, ainsi que La Malbaie et une destination à déterminer au Saguenay.

«Pour votre région, nous sommes à la recherche d'un partenaire. Ça prend un minimum de 40 places afin de répondre aux critères et si quelqu'un le désire, nous pourrions ajouter un quatrième soir pour nous rendre au Lac-Saint-Jean», fait observer Pierre Rodrigue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer