Le jazz à l'honneur au Côté-Cour

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Le premier de deux spectacles de jazz sera présenté samedi à 20h30, au Côté-Cour de Jonquière. Produit par le Centre d'expérimentation musicale (CEM), il mettra à l'honneur deux formations de la région, le Quatuor Ovide Coudé et le Guy Tremblay Jazz 5.

Il n'y aura pas de première ou deuxième partie. C'est juste qu'il faut que quelqu'un brise la glace, un rôle qui a été dévolu au quatuor constitué d'Ovide Coudé (guitare), Guillaume Tremblay (saxophone alto), Pierre-David Girard (batterie) et Antoine Simard (contrebasse). Actif depuis un an, il a troqué les reprises pour des compositions.

«On fait du jazz que je qualifierais de moderne, assez éclaté et mélodique en même temps. La seule pièce qui ne sera pas de nous est UFO, une chanson de Plume dont j'aime les paroles et la suite d'accords. Nous lui rendrons hommage en ajoutant une touche funky», annonce le leader de la formation.

Au retour de la pause, le public entendra des compositions de Guy Tremblay, un pilier de la scène jazz. Il fera résonner son sax ténor aux côtés de Jean-Sébastien Bordages (guitare), Pascal Beaulieu (batterie), Roberto Murray (saxophone) et Antoine Simard, qu'on ne pourra traiter de fainéant puisqu'il en sera à son deuxième «shift».

«La tenue de ce spectacle marque la volonté du CEM de collaborer plus étroitement avec le Côté-Cour, où nous avons l'intention de proposer d'autres programmes doubles. Chaque fois, l'accent sera mis sur les compositions», annonce le coordonnateur artistique Guillaume Tremblay.

Retour d'un vétéran

Une deuxième soirée jazz aura lieu le 26 mars, toujours dans la salle de la rue de La Fabrique. Le principe demeurera le même, en ce sens qu'elle réunira deux formations qui soumettront des musiques originales. Le premier à se lancer sera le Commando, une formation dirigée par l'un des fondateurs du CEM, le vétéran Jean-Pierre Bouchard.

«On présentera des compositions de Jean-Pierre et d'autres qui viennent de moi. Ce soir-là, le Commando prendra une couleur plus jazz, avec des touches de classique et de folklore portées par la douce voix de Caroline Tremblay», décrit Guillaume Tremblay.

Lui-même jouera du saxophone, tandis que Sébastien Maltais (basse) et Pierre-David Girard (batterie) compléteront la formation. Le codirecteur artistique du CEM ne pourra pas relaxer pendant la deuxième partie, cependant, parce qu'elle sera assurée par le Guillaume Tremblay Groupe.

Caroline Tremblay, Ovide Coudé, Antoine Simard et Mathieu Létourneau (batterie) lui tiendront compagnie sur la scène. Ils profiteront de ce rendez-vous pour «casser» des pièces qui pourraient aboutir sur le premier album du groupe. Il sera enregistré dans les prochains mois et sortira d'ici à la fin de l'année. «C'est du jazz actuel. Il y a des chansons, en plus des pièces instrumentales», précise le saxophoniste.

Notons enfin que le Dirigeable, une formation comprenant une dizaine de musiciens, donnera son premier spectacle quelques jours plus tôt, soit le 23 mars à 20h. Elle se fendra de quelques improvisations au Côté-Cour, à l'occasion de l'assemblée générale annuelle du CEM.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer