Un projet au grand écran pour Josée Gagnon

La comédienne Josée Gagnon jouera aux côtés d'Isabelle... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

La comédienne Josée Gagnon jouera aux côtés d'Isabelle Blais dans le long-métrage de fiction Tadoussac du réalisateur Martin Laroche qui sera tourné au mois de mars dans le village touristique à l'embouchure du Saguenay.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

La comédienne Josée Gagnon a reçu un beau cadeau, dernièrement. Le réalisateur Martin Laroche lui a offert un rôle dans un long-métrage de fiction qu'il écrit et qui sera tourné au mois de mars, à Tadoussac.

Elle tournera aux côtés d'Isabelle Blais. Le film, intitulé Tadoussac, racontera l'histoire d'une jeune fille qui s'enfuit de Montréal en plein hiver pour atterrir dans le village serti à l'embouchure du Saguenay. «Le réalisateur a l'intention de travailler avec des artistes de la région pour camper les personnages qui graviteront autour du personnage principal», ajoute celle qu'on a pu voir dans le Démantèlement de Sébastien Pilote et dans Antoine et Marie, de Jimmy Larouche.

Josée Gagnon revient d'ailleurs d'une rencontre pour souligner les 20 ans de Virginie, à Montréal, l'émission quotidienne de Fabienne Larouche où elle a tenue pendant près de quatre ans le rôle de Céline Lemay, «une petite malavenante», pour reprendre son expression. «Ce fut une belle rencontre, ma participation à cette émission a été une très belle école», assure celle qui est revenue au Saguenay pour l'éducation de ses enfants et pour vivre son métier de façon différente.

«J'ai quand même tourné 90 épisodes (1996 à 2000) et parfois nous avions les textes seulement le matin, c'était un beau défi pour apprendre nos lignes», se rappelle Josée Gagnon qui a tissé des liens d'amitié solides avec plusieurs comédiens, dont André Ducharme.

Même si elle a vécu pendant 12 ans à Montréal de manière très active au sein de la colonie artistique, la Chicoutimienne assure que la métropole ne lui manque pas. «J'ai joué dans Bouscotte, dans 4 et demi, dans Fortier et j'étais invité sur les plateaux d'émissions de variétés, mais le statut de vedette ne me convenait pas. Ce n'est pas ce que je recherchais. Je suis revenu au Saguenay pour vivre mon art autrement», confie celle qui a joué dans trois productions théâtrales de la région, l'an dernier.

En attendant de tourner dans Tadoussac, Josée Gagnon mène un projet de scénarisation avec le réalisateur Alexandre Ruffin. «C'est un projet sur les hommes battus, un des grands tabous de notre société. J'ai hâte d'aborder ce sujet dans un court métrage, j'en découvre de plus en plus sur ce sujet à force d'en discuter avec les gens. J'ai constaté en cours de route que ce tabou doit être abordé par une femme, car les hommes n'ont pas le goût d'en parler», dit-elle.

Clowns thérapeutiques

Une des réalisations dont Josée Gagnon est la plus fière, c'est d'être cofondatrice de l'Organisation Clowns thérapeutiques Saguenay, laquelle vise à augmenter l'estime de soi des personnes hospitalisées en livrant du bonheur aux gens. Les Clowns thérapeutiques interviennent spécialement en gériatrie, mais font également des visites en pédiatrie, dans les hôpitaux, en plus de travailler auprès de personnes souffrant de déficience intellectuelle.

«Lors de notre rencontre pour souligner les 20 ans de Virginie, Chantale Fontaine a demandé à chacun dans un tour de table de raconter brièvement ce qu'ils ont fait et ce qu'ils sont devenus depuis leur passage à l'émission. J'ai été surprise de l'accueil des autres comédiens quand je leur expliquais notre travail artistique auprès des malades», raconte la comédienne, qui lançait, hier soir, dans le cadre d'un 5 à 7, la campagne de financement.

À cette occasion, l'organisme a dévoilé les personnalités publiques et les gens d'affaires qui recevront un diagnostic public d'une blessure limitant leur mobilité et qui seront contraints de vivre avec cette réduction physique pendant 24 heures dans le but d'amasser des fonds.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer