Entretien avec Caroline Dhavernas

La comédienne Caroline Dhavernas campe le rôle de... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La comédienne Caroline Dhavernas campe le rôle de Liza Gilbert, la belle du village amoureuse de Joe Lebel dans le film Chasse-Galerie: La légende.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

L'actrice de 37 ans joue le rôle de Liza Gilbert, la belle du village amoureuse de Joe Lebel, qui doit passer un autre hiver à bûcher dans les chantiers. La légende veut que les gars de bois reviennent à la maison le soir du jour de l'An, en canot volant, pour danser avec leur amoureuse grâce à un pacte avec le diable.

«Je ne connaissais pas cette légende avant de lire le scénario de Guillaume Vigneault. C'est une belle histoire d'amour qui montre une femme d'affaires forte qui a fait son chemin alors que ses parents sont morts quand elle était jeune. Ça montre comment les gens étaient forts à cette époque où la vie était très difficile», met en lumière la comédienne qui en était à sa première visite à Saguenay.

Très froid

«C'est un film où il fait très froid. Nous avons tourné les scènes à Rawdon, au mois de février l'an dernier, et on m'a dit que c'était le mois de février le plus froid en 115 ans. Quand la buée blanche nous sort par la bouche dans les différentes scènes, ce ne sont pas des effets spéciaux faits par ordinateur», a commenté la comédienne que Le Quotidien a rencontrée en entrevue à l'hôtel La Saguenéenne.

«C'était très dur physiquement, nous avions des "hot shot" de collés partout sur le corps pour nous garder à la chaleur. Le froid fait partie du film et ça paraît dans le jeu des comédiens dans leur costume d'époque. Les techniciens étaient habillés comme pour partir en mission sur Mars alors qu'on avait nos petits manteaux de laine», raconte la comédienne qui portait des pantalons de neige sous ses jupes.

Quand on fait remarquer à Caroline Dhavernas qu'encore une fois au cinéma la belle fille du village tombe en amour avec le gars de chantier en refusant les avances des prétendants de haut rang, elle se met à rire. «Oui, le réalisateur Jean-Phillippe (Duval) s'est assuré de ne pas mettre en scène une femme soumise. Liza est une femme d'affaires et Joe Lebel est aussi un homme d'affaires, mais qui est pris avec le diable dans ses pattes», fait valoir l'actrice qui est dans l'attente de financement pour tourner dans De père en flic 2.

Tournées importantes

Pour Caroline Dhavernas, les soirées d'avant-première dans différentes villes du Québec sont importantes pour les comédiens. «Au théâtre, nous avons immédiatement la réaction du public alors qu'au cinéma, ça se passe avec de grosses équipes techniques sans avoir la réaction des spectateurs. Les projections publiques nous permettent d'être en contact avec les gens et de discuter avec eux pour recevoir leurs commentaires à la sortie du cinéma», assure celle qui aiment bien aussi renouer contact avec les autres comédiens qui ont fait partie du tournage.

Carrière américaine

Caroline Dhavernas, qu'on voit aussi à l'occasion dans Les Beaux malaises, où elle joue le rôle de sa mère plus jeune (Michèle Deslauriers), n'avait pas tourné au Québec depuis le film Mars et Avril (2012). «La série Blue Moon (produite par Fabienne Larouche) a sorti il y a trois semaines sur Illico et nous avons déjà plus de 700 000 vues, ce qui est extraordinaire sur une chaîne spécialisée», commente celle qui a fait carrière aux États-Unis, au cours des dernières années. Chasse-Galerie sera à l'affiche partout au Québec à compter du vendredi 26 février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer