Bodh'aktan présente ses nouvelles chansons

Luc Bourgeois et Alexandre Richard présentent le nouvel... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Luc Bourgeois et Alexandre Richard présentent le nouvel album du groupe Bodh'aktan. Plusieurs extraits seront servis vendredi et samedi, à l'occasion de spectacles présentés à Saint-Thomas-Didyme et Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Nouvel album, nouvelle tournée, mais le même Bodh'aktan aux accents rock et celtiques.

C'est ce que découvriront ceux qui écouteront son dernier opus, un disque éponyme où il est beaucoup question de voyages. C'est aussi le reflet de ce que le groupe proposera ce soir, à la Salle Gaïté de Saint-Thomas-Didyme (il paraît que c'est complet), ainsi que demain, à l'hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi.

Ces escales font partie de ce qu'on appelle Les Grandes Débarques, un événement auquel participent les camarades de Carotté et Irish Moutarde. Cette série festive a débuté avant les Fêtes. La différence, cette fois, est que des compositions seront étrennées sur scène et qu'entre-temps, le bassiste Rob Langlois a mis les voiles.

Annoncée après l'enregistrement de l'album, sa décision de quitter Bodh'aktan a provoqué plus d'étonnement parmi les fans qu'à l'interne. « Des choses laissaient croire que ça pouvait arriver, mais ça a quand même été surprenant », a admis le guitariste Luc Bourgeois, hier, lors d'une entrevue réalisée au journal.

Le vétéran avait invoqué les exigences de la vie de tournée pour justifier son départ. Un autre guitariste, Alexandre Richard, confirme que ce n'est pas aussi glamour qu'on l'imagine. « Les gens ne réalisent pas que c'est loin d'être des vacances. La tournée, c'est physique. Ça demande des efforts et ça nous éloigne de nos familles », énonce-t-il.

Le goût des voyages

Pour l'heure, Ben Claveau remplace Rob Langlois et, puisque la Saint-Patrick s'en vient, lui et ses amis reprendront un classique des Pogues, South Australia, en plus des succès de Bodh'aktan. Parmi les nouveaux titres, cinq ou six figureront au programme et plusieurs, dans le lot, évoqueront les penchants nomades de la formation.

« C'est drôle parce qu'avant d'entrer en studio, notre gérant voulait qu'on explore un thème, alors qu'aucun concept ne nous venait à l'esprit. En fin de compte, on a parlé des voyages, des liens d'amitié qui viennent avec les tournées. Ça s'est fait spontanément », raconte Alexandre Richard.

L'album se lit comme un journal de bord: la France, l'Allemagne et la Louisiane effectuent des apparitions dans un contexte souvent festif. Des personnages apparaissent, tous attachants, souvent plus grands que nature. « C'est tout du vrai », assure Luc Bourgeois.

S'agissant de la musique, un curieux phénomène a accompagné la sortie du disque. Des gens affirment que le contenu est plus rock que d'habitude, alors que d'autres le jugent plus doux. « Moi, je trouve que ça fait le tour de ce que nous sommes. Il y a des ballades, du punk, du cajun et du celtique », affirme le rouquin à la barbe touffue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer