Tiken Jah Fakoly à Jonquière

Tiken Jah Fakoly chantera le 4 mai, à... (Archives La Presse, Alain Roberge)

Agrandir

Tiken Jah Fakoly chantera le 4 mai, à la Salle François-Brassard de Jonquière. L'artiste originaire de la Côte d'Ivoire effectuera alors sa première présence dans la région, cinq ans après un projet qui avait avorté à la suite d'une intervention de Diffusion Saguenay.

Archives La Presse, Alain Roberge

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Tout laisse croire que la deuxième tentative sera la bonne. Le Quotidien a appris que le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly se produira à la Salle François-Brassard de Jonquière, en effet, dans le cadre d'une tournée comprenant cinq escales au Québec.

Tenu le 4 mai, ce spectacle sera son premier au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il surviendra cinq ans après l'abandon d'un projet caressé par le promoteur Robert Hakim. Rappelons que celui-ci avait conclu une entente afin d'accueillir l'artiste à l'hôtel La Saguenéenne, le 20 février 2011.

Les fans de la star internationale auraient eu droit à une tranche de la tournée African Revolution, mais ont dû renoncer à ce rendez-vous à la suite d'une intervention de Diffusion Saguenay. Cet organisme avait fait pression sur l'entreprise qui gérait alors sa billetterie, Réservatech, pour l'empêcher de collaborer avec Robert Hakim.

Cette décision avait coupé les jambes du promoteur, qui n'a pas été en mesure de trouver une alternative. Signe de l'intérêt manifesté par le public: avant même que les billets soient mis en vente, une centaine de personnes avaient exprimé leur désir de s'en procurer en communiquant avec Réservatech.

«Une sommité du reggae»

À l'occasion d'une entrevue réalisée hier, Robert Hakim n'a pas nié que Tiken Jah Fakoly chanterait à Jonquière le 4 mai. Il n'a pas confirmé la nouvelle non plus, tout en expliquant pour quelles raisons ce projet lui tient tellement à coeur.

«Ça m'intéresse, entre autres, parce que j'ai voulu le présenter il y a quelques années. C'est un artiste qu'on veut avoir depuis longtemps. L'avantage est qu'en raison des démarches effectuées en 2011, son équipe nous connaît déjà», a confié le promoteur au Quotidien.

Puisqu'il est directeur général du Festival international des Rythmes du Monde (FIRM), Robert Hakim aurait souhaité intégrer Tiken Jah Fakoly à la prochaine édition. «Sa venue se serait inscrite dans la foulée des spectacles donnés par des gens comme Rachid Taha, Alpha Blondy et Angélique Kidjo», énonce-t-il.

À défaut de réaliser ce voeu, il a pris contact avec Live Nation et la United Talent Agency, de puissantes organisations avec lesquelles Tiken Jah Fakoly a partie liée. «Pour travailler avec des groupes aussi importants, il faut prendre le temps de développer une relation de confiance et établir ses références», explique le promoteur.

Il est d'autant plus motivé que le nom de l'Ivoirien revient chaque fois que le FIRM demande à ses habitués quels artistes ils aimeraient recevoir. «Comme Alpha Blondy, il s'agit d'une sommité du reggae. Je suis sûr qu'il a le potentiel pour attirer de 500 à 800 spectateurs», estime Robert Hakim.

Ajoutons que depuis les événements de 2011, plusieurs choses ont changé. Diffusion Saguenay a rompu ses liens avec Réservatech, si bien que cette entreprise établie à Chicoutimi a repris sa collaboration avec le promoteur. C'est donc elle qui procédera à la vente des billets, laquelle pourrait débuter le 12 février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer