La divine illusion en photos

  • Du bonheur en mots, de l'émotion dans l'histoire, du plaisir dans le jeu, des pincements au coeur, de l'humour, de la tristesse, un public qui retient son souffle: tous ces sentiments étaient au Théâtre Banque Nationale mercredi soir pour la représentation de la pièce <em>La divine illusion</em>, un hommage à Sarah Bernhardt, une création du dramaturge originaire d'Alma Michel Marc Bouchard dans une mise en scène de Serge Denoncourt. (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Du bonheur en mots, de l'émotion dans l'histoire, du plaisir dans le jeu, des pincements au coeur, de l'humour, de la tristesse, un public qui retient son souffle: tous ces sentiments étaient au Théâtre Banque Nationale mercredi soir pour la représentation de la pièce La divine illusion, un hommage à Sarah Bernhardt, une création du dramaturge originaire d'Alma Michel Marc Bouchard dans une mise en scène de Serge Denoncourt.

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 1 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 2 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 3 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 4 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 5 / 8
  • Véritable révélation, Simon Beaulé-Bulman interprète un séminariste plus intéressé par le théâtre que par la prêtrise. (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Véritable révélation, Simon Beaulé-Bulman interprète un séminariste plus intéressé par le théâtre que par la prêtrise.

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 6 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 7 / 8
  •  (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

    Plein écran

    Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

Du bonheur en mots, de l'émotion dans l'histoire, du plaisir dans le jeu, des pincements au coeur, de l'humour, de la tristesse, un public qui retient son souffle: tous ces sentiments étaient au Théâtre Banque Nationale mercredi soir pour la représentation de la pièce La divine illusion, un hommage à Sarah Bernhardt, une création du dramaturge originaire d'Alma Michel Marc Bouchard dans une mise en scène de Serge Denoncourt.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer