• Le Quotidien > 
  • Arts 
  • > Orchestre symphonique SLSJ: un clin d'oeil aux gens d'affaires 

Orchestre symphonique SLSJ: un clin d'oeil aux gens d'affaires

L'entrepreneur Michel Harvey veut miser sur l'appui des... (Photo courtoisie)

Agrandir

L'entrepreneur Michel Harvey veut miser sur l'appui des gens d'affaires et l'attrait de la sélection d'un nouveau chef d'orchestre pour rendre l'OSSLSJ plus populaire auprès de la population, durant son mandat de président.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nouveau président du conseil d'administration de l'Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean (OSSLSJ), Michel Harvey, veut tirer parti de ses qualités d'entrepreneur pour rassembler la communauté d'affaires derrière l'organisme culturel.

Pour celui qui a travaillé 15 ans dans le milieu financier et qui est maintenant copropriétaire de Panorama Média, gagner l'appui des gens d'affaires est son principal défi, et il était le plus à même d'y réussir parmi les administrateurs de l'orchestre. Impliqué dans le CA depuis un an, M. Harvey a été désigné pour succéder à Daniel Tremblay, qui occupait la présidence depuis 10 ans.

«On ne se le cachera pas, c'est difficile au point de vue financier ces temps-ci, lance le nouvel élu. C'est vraiment important de bâtir un lien plus fort avec la communauté d'affaires. Les spectacles d'humour sont bien à la vogue, mais pour le secteur privé, ça peut faire un beau changement d'aller voir l'orchestre. Ce n'est pas nécessaire de connaître Beethoven ou Vivaldi pour être touché par la musique.»

Michel Harvey lui-même ne se considère pas comme un grand connaisseur musical, mais cet art l'intéresse.

«J'ai voulu jouer quand j'étais plus jeune, mais je n'avais pas de talent. Je me souviens qu'enfant, la musique était partout dans la maison. Maintenant, je travaille dans une entreprise de son et d'image, ce qui n'est pas si éloigné.»

Un des moins financés

L'OSSLSJ est l'un des moins financés dans la province, si on le compare par exemple à celui de Sherbrooke. Le CA a contacté Saguenay pour que sa subvention soit augmentée. «On est en attente, déclare le président. Au même titre que les Saguenéens de Chicoutimi pour le sport, l'orchestre est très important pour le milieu culturel régional.»

Mais l'Orchestre symphonique n'est pas seulement celui de Saguenay; il porte le nom de toute la région. «Si Saguenay nous aide, on ne peut peut-être pas en dire autant des villes du Lac-Saint-Jean. On se déplace partout et il est important d'avoir tout le monde derrière nous, on va aussi travailler là-dessus», poursuit-il.

Une génération

L'homme d'affaires quadragénaire souhaite rejoindre les gens de sa génération, et cela passe par la diffusion d'événements à grand déploiement, plus accessibles. Michel Harvey entend bien profiter du moment particulier que vit l'OSSLSJ avec le changement de chef d'orchestre. Trois candidats dirigeront un grand concert. L'aspirante-chef Dina Gilbert a donné le sien les 12 et 13 décembre, et M. Harvey a senti un engouement nouveau grâce à ce «Star Académie pour maestro». Les deux autres concerts se tiendront en février et en mars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer