Jean Delisle peint des portraits de guitaristes

Jean Delisle devant les peintures grand format représentant... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jean Delisle devant les peintures grand format représentant Jimi Hendrix et Eric Clapton.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

Pour Jean Delisle, peintre portraitiste de Chicoutimi, ses talents de musicien se conjuguent maintenant en peinture. Guitariste à ses heures, il a décidé de peindre des portraits d'icônes de la guitare pour les exposer. Son goût pour les portraits de grands musiciens a touché des amateurs d'art qui lui ont passé des commandes.

Pour Jean Delisle, peintre portraitiste de Chicoutimi, ses... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

«J'ai l'intention de sortir de plus en plus de mon atelier au cours des prochaines années. En exposant à l'extérieur ou en participant à des événements, ça permet de rencontrer des gens et de se bâtir un réseau de contacts», a fait valoir l'artiste que Le Quotidien a rencontré dans son atelier aménagé dans un garage derrière sa maison à Chicoutimi.

En entrant dans l'atelier, aussitôt passé la porte, le photographe Jeannot Lévesque lui a dit «ne bouge pas, c'est parfait comme ça, juste entre mes deux idoles». Le photographe venait de poser son regard sur deux grands formats, des portraits de Jimi Hendrix et Eric Clapton, deux grands guitaristes qui ont marqué leur époque.

Les peintures ont été commandées par Marc Tremblay du magasin Yvonick Desbiens. Elles trouveront leur place bientôt sur les murs du magasin au même moment où l'entreprise annonce sur sa page Facebook qu'ils ont une Fender Jimi Hendrix version noire présentement en stock sur le plancher.

«J'aime bien réaliser des portraits, je me sens à l'aise au moment de m'exécuter. Ça se passe souvent dans les yeux du sujet, c'est là que je vais chercher l'émotion alors que c'est dans la posture que je trouve le mouvement», explique le spécialiste de l'observation.

Jean Delisle travaille à l'huile et sur différents supports. Il touche aux pinceaux depuis une vingtaine d'années, mais il a décidé de produire de façon plus intense au cours des prochaines années. «J'ai essayé différents métiers dans ma vie, et la peinture, c'est ce que je sais faire de mieux. J'ai bien aimé l'expérience des grands formats. Ça faisait longtemps que je n'avais pas touché aux grandes surfaces et ça m'a redonné le goût d'en peindre d'autres», confie celui qui participera au Happening de Tadoussac l'an prochain.

Le portraitiste est en train de se monter une collection afin de se joindre à certains événements et de retourner à La Galerie de l'Hôtel Chicoutimi, une expérience qu'il a bien appréciée. «Dans les événements grand public, j'offre aux gens de le faire un portrait au fusain en moins de vingt minutes. Les gens apprécient, d'autant plus que je le fais sur des formats plus grands», dit-il.

Le peintre originaire de Saint-Prime au Lac-Saint-Jean souhaite aussi élargir sa palette en s'attaquant à des paysages en plus de développer de petites créations artistiques qui pourraient plaire aux touristes ou à la clientèle qui fréquente les rencontres d'artisans.

«Je fais des illustrations de paysages de la région sur de l'écorce de bouleau que je fixe dans de l'époxy. J'expérimente ces nouveaux matériaux, on verra ce qu'il va en résulter», exprime l'artiste de 40 ans qui aime bien travailler sous le motif, dehors, en direct. «Nous sommes chanceux dans la région, nous avons la chance d'avoir de belles montagnes et un fjord au Saguenay ainsi que des plaines agricoles et un superbe grand plan d'eau au lac Saint-Jean», met en relief l'amant de la nature.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer