Des toiles et des notes au Vieux Couvent

Formé de musiciens saguenéens, le groupe Crocodile Country... (Photo courtoisie)

Agrandir

Formé de musiciens saguenéens, le groupe Crocodile Country Rock fera partie du Party des Fêtes, un événement tenu ce soir, au Vieux Couvent de Saint-Prime.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Couronnement d'une année qui fut bonne sans être extraordinaire en matière de fréquentation, le Party des Fêtes du Vieux Couvent de Saint-Prime renouvellera la tradition en proposant un concours d'improvisation picturale, parallèlement au spectacle qui réunira trois groupes de la région.

À 19 h, aujourd'hui, le public verra des peintres travailler en direct dans la salle d'exposition. Cette nouvelle activité sera accessible gratuitement. Ceux qui migreront dans le local voisin, deux heures plus tard (les billets sont vendus au coût de 17$), entendront la musique des Peaux d'Vache, du duo Parker et Lavoie, ainsi que du Crocodile Country Rock.

«Il y a un Party des Fêtes depuis l'ouverture de la salle. C'est devenu un point de rencontre pour les gens de Saint-Prime et des environs, a souligné la directrice générale du Vieux Couvent, Marie-Ève Guy, au cours d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien. C'est l'occasion pour les gens de se retrouver quelques jours avant Noël.»

La séance d'improvisation épousera les mêmes contours que l'activité proposée depuis quelques étés à l'Auberge Île-du-Repos de Péribonka. Deux équipes réunissant quatre peintres chacune exécuteront des oeuvres en se moulant aux contraintes imposées par les organisateurs.

«Il est rare que l'on puisse voir des artistes en pleine action. Ce sera impressionnant et peut-être que cette activité mènera à la création d'un mini-circuit dont ferait partie l'Île-du-Repos», anticipe Marie-Ève Guy. Elle ajoute que les toiles réalisées en début de soirée seront mises en vente au cours du spectacle, à la faveur d'un encan silencieux.

Le public pourra les acquérir, tout en succombant au charme des reprises de Brassens proposées par les Peaux d'Vache, au blues de Parker et Lavoie et aux succès de CCR apprêtés par le Crocodile Country Rock. Si la tradition se poursuit, cette belle affiche remplira les 120 places disponibles.

Une baisse modeste

L'année qui s'achève aura été relativement bonne pour le Vieux Couvent. Certes, il y a un tassement des assistances, un phénomène avec lequel doivent composer maints diffuseurs au Québec. Toutefois, la baisse n'a pas été catastrophique, assure Marie-Ève Guy.

«On sent un ralentissement, mais ce n'est pas si pire. On a un public fidèle», se réjouit la directrice générale, qui en veut pour preuves deux spectacles tenus cet automne. En humour, Sèxe Illégal a attiré une belle foule malgré une notoriété qui n'est pas optimale, tandis que les Sadies ont quasiment fait salle comble à leur troisième visite à Saint-Prime.

«Pour une deuxième année consécutive, nous avons aussi présenté un spectacle de danse à l'extérieur, à l'occasion des Journées de la culture. Alors qu'une centaine de personnes étaient venues en 2014, nous en avons accueilli près de 140 cette fois-ci», note Marie-Ève Guy.

La pause des Fêtes prendra fin le 23 janvier, ce qui coïncidera avec le passage de Tire le Coyote. Il reste des billets pour cet événement, mais ceux qui veulent voir les Trois Accords le 8 avril ont intérêt à se grouiller parce que la demande est vigoureuse.

«Ça va bien aussi pour Philippe Brach», fait observer Marie-Ève Guy, qui le recevra le 20 février. La programmation comprend également les cordes de Collectif9 (5 février), le Laterrois Dany Placard (5 mars), le groupe Galaxie (20 mars) et l'excellent Jordan Officer (15 avril). S'y ajouteront une pièce de théâtre, ainsi que la Bourse Objectif Scène.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer