Nicolas Lévesque en vedette

En plus de sa présence à Toronto, Nicolas... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

En plus de sa présence à Toronto, Nicolas Lévesque participera jeudi, au Bar à Pitons, à un deuxième lancement du livre-photos Lush life, errances et états seconds.

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour une deuxième fois, un court-métrage de Nicolas Lévesque est sélectionné parmi les meilleurs au pays. Le plus récent documentaire du Robervalois, Entrevue avec un homme libre, a été sélectionné pour faire partie du réputé festival torontois Canada's Top Ten, le mois prochain.

L'événement, organisé par le Festival du film de Toronto, se déroulera du 8 au 17 janvier et récompense les dix meilleurs courts et longs métrages canadiens. L'annonce de tous les films, qui ont été choisis par un panel de réalisateurs et de professionnels de l'industrie, a été faite mardi en fin de journée. Ils seront présentés devant public et ensuite inclus dans une longue tournée canadienne. «On reconnaît ce que je fais. C'est encourageant», exprime le Robervalois qui avait retenu l'attention des organisateurs une première fois en 2013 avec In Gun We Trust.

«Quand tu es un cinéaste indépendant, toutes les fois que tu compiles des récompenses du genre dans ton C.V., c'est super important», met en avant-plan Nicolas Lévesque, précisant que l'événement ne décerne pas de prix. «La compétition, c'était d'être dans le top 10», annonce-t-il fièrement, très heureux de la visibilité dont profitera son court-métrage dans les prochaines semaines.

Dans Entrevue avec un homme libre, réalisé dans le cadre du Projet des 5 courts (ONF/Spirafilm), il met en scène d'ex-détenus dans leurs entrevues pour dénicher un emploi. «Dans un sens, je ne m'y attendais pas. Mais quand tu envoies ton film dans un concours, tu as toujours espoir qu'il soit pris», indique Nicolas Lévesque.

Les projets ne manquent pas pour le réalisateur robervalois indépendant qui est également photographe. En plus de sa présence à Toronto, il participera jeudi, au Bar à Pitons, à un deuxième lancement du livre-photos Lush life, errances et états seconds, sur le 20e anniversaire du Festival Jazz et Blues de Saguenay, en compagnie de l'écrivain Stanley Péan. Son plus récent documentaire, La culture des armes, sur des passionnés des armes à feu, sera diffusé le 18 janvier à Télé-Québec dans le cadre de l'émission Faut en parler, qui diffuse six documentaires sur des sujets variés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer