Patrick Watson en mode festif

Patrick Watson sera de retour dans la région... (Photo courtoisie)

Agrandir

Patrick Watson sera de retour dans la région le 14 mai, alors qu'il se produira à l'hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi. Le programme ménagera une place de choix à son cinquième album, Love Songs for Robots.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Patrick Watson dans une salle où le public sera debout, plutôt qu'assis? L'homme aux compositions planantes, du genre qui se déploie sur quelques étages? Oui, c'est le même homme et ses fans de la région le verront sous un jour différent le 14 mai, à 20 h, alors que le Montréalais débarquera à l'hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi.

Il aura sous le bras son cinquième enregistrement, Love Songs for Robots, dont une part substantielle a été mise en boîte aux studios Capitol de Los Angeles. Outre le fidèle d'entre les fidèles, le batteur Robbie Kuster, ses partenaires étaient Joe Grass (guitare), Mishka Stein (basse) et François Lafontaine (claviers).

«Le fait que les gens soient debout représentait l'une des conditions posées par son agence. C'est pour cette raison qu'il jouera trois fois au Métropolis de Montréal (du 15 au 18 décembre). On m'a dit que Patrick Watson était rendu là, qu'il donnait des spectacles festifs», a souligné le promoteur Robert Hakim hier, au cours d'une entrevue accordée au Quotidien.

C'est avec cette idée en tête qu'il convie les fans à La Saguenéenne (les billets seront en vente samedi midi, via Réservatech, au coût de 45$). Il s'agira d'une exclusivité à l'échelle de la région et compte tenu de la notoriété de l'artiste, chacune de ses visites constitue un événement.

«Je l'avais reçu à ses débuts, au temps du Théâtre du Saguenay. Il s'était produit à l'Opéra et tout de suite, je l'avais adoré. Comme c'est un gars qu'on ne voit pas souvent, je me trouve privilégié de l'accueillir à nouveau. Dans ce dossier, je me suis laissé guider par mon coeur», confie Robert Hakim.

Une grosse saison

En ajoutant Patrick Watson à son tableau de chasse, le promoteur étoffe une programmation qui se montrait déjà ambitieuse. «Il n'est pas impossible que je me rende à une vingtaine de spectacles, ce qui correspond quasiment au niveau d'un diffuseur intermédiaire», fait-il observer.

Rappelant qu'il ne bénéficie d'aucune subvention, Robert Hakim assimile chaque projet à un pari. Or, même des invités comme Jesse Cook et les anciens de Gentle Giant, moins familiers que les Cowboys Fringants et les Trois Accords, ont su trouver leur public dans les derniers mois.

La même règle devrait s'appliquer à l'occasion du prochain rendez-vous, prévu pour le 26 décembre. La revue Rock Story fera escale à l'hôtel La Saguenéenne, là même où ceux qui voudront célébrer la Saint-Patrick avant le temps pourront se pointer le 20 février. Bodh'aktan sera flanqué des groupes Carroté et Irish Moutarde dans le cadre des Grandes Débarques.

La liste des invités de la présente comprend également (sans jeu de mots) The Seasons (12 mars), les Cowboys Fringants (18 mars), la soirée Retour aux années 1980 (9 avril, à l'hôtel Le Montagnais) et les Trois Accords (15 avril). Ajoutons que le 5 novembre 2016, Éric Lapointe sera de retour à La Saguenéenne, qui en voie de devenir sa deuxième maison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer