Une école de musique à Dolbeau-Mistassini

C'est comme une pierre qu'on lance dans le lac et qui rebondit deux ou trois... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

C'est comme une pierre qu'on lance dans le lac et qui rebondit deux ou trois fois. Après avoir participé à l'enracinement des Porteurs de Musique dans le secteur de Dolbeau-Mistassini, une initiative qui a mené à la tenue de nombreux concerts dans des résidences pour personnes âgées, Loraine Castonguay vient de fonder une école de musique.

Elle-même ne joue d'aucun instrument, mais ses activités l'ont mise en contact avec plein de gens souhaitant apprivoiser ce mode d'expression. Voyant qu'il n'existait aucune institution apte à répondre à ce besoin, elle et Guylaine Grégoire, la fondatrice des Porteurs de Musique, ont planché sur ce projet au cours des deux dernières années.

«Guylaine étant violoniste et enseignante, elle a agi comme personne-ressource. Ensemble, nous avons cherché des professeurs. Nous avons contacté les écoles de Saint-Félicien, Roberval et Alma, mais pour la présente session, il était trop tard. Tous étaient occupés», a raconté Loraine Castonguay au cours d'une entrevue téléphonique accordée au journal.

Le salut est venu de deux adolescentes qui étaient disposées à donner des cours de piano et de violon à compter du 1er novembre. C'est ainsi que 14 élèves dont l'âge oscille entre cinq et 88 ans convergent désormais à la résidence Le Quartier des Érables, qui a prêté gracieusement un local à la toute nouvelle École de musique de Dolbeau-Mistassini.

«Après la pause des Fêtes, qui commence le 21 décembre, nous poursuivrons nos activités avec les mêmes élèves. Nous profiterons des prochains mois pour relancer le recrutement de professeurs en vue de la session d'automne. Nous savons que les besoins sont grands dans notre secteur», fait observer Loraine Castonguay.

D'autres instruments suscitent de l'intérêt. Certains aimeraient s'initier à la guitare, à l'accordéon ou à la clarinette, mais la Dolmissoise voit encore plus loin. Elle rêve du jour où des élèves seront suffisamment qualifiés pour donner eux-mêmes des concerts, cette fois dans le giron des Porteurs de Musique.

Cet organisme sans but lucratif possède des racines de plus en plus vigoureuses dans le Haut-du-Lac, comme l'illustre le succès du souper concert tenu le 24 octobre, à Dolbeau-Mistassini, avec le concours de plusieurs interprètes de la région. Cet événement a attiré 140 personnes grâce auxquelles un profit de 3825 $ a été dégagé.

«Ça confirme l'intérêt des gens pour la musique. À l'heure actuelle, les Porteurs de Musique présentent quatre concerts dans les résidences du secteur. On sait que ça fait un bien énorme et on a l'intention d'ajouter d'autres sorties», anticipe Loraine Castonguay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer