Faire son chemin après La Voix

Andie Duquette a lancé son album rock Ton... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Andie Duquette a lancé son album rock Ton problème le mois dernier, un opus qui déménage que les amateurs pourront apprécier sur scène lors des événements estival.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

La jeune rockeuse québécoise Andie Duquette était de passage dans la région dernièrement pour faire la promotion de son album rock Ton problème, lancé récemment, un projet qu'elle a réalisé entièrement avec une équipe chevronnée.

L'artiste de 27 ans oeuvre dans le milieu artistique depuis plusieurs années, mais c'est sa participation à la populaire émission La Voix, en 2013 qui a lancé ce projet d'album. «Je suis une fille de gang, j'ai toujours aimé faire partie d'un band, j'étais la fille qui chantait dans le band, mais c'est après des discussions avec mon coach Marc Dupré chez eux à la maison que j'ai réalisé que j'étais prête à faire des choses à mon nom. J'ai vu que les gens aimaient ce que je faisais et ça m'a donné confiance pour faire mes projets solo», confie l'auteure-compositrice-interprète qui a participé à deux tournées de festivals consécutives, partout en province avec Marc Dupré.

«On a travaillé avec des gens qui croyaient en notre projet, ça m'a permis de garder ma liberté de dire ce je voulais dans mes chansons et de rester authentique. Nous avons tout fait par nous-mêmes pour sortir cet album, de la réalisation de la pochette avec les séances de photos, les contacts avec la SOCAN. On a posé des questions à plein de monde, on a profité de l'expérience des autres et maintenant ce sont les autres qui nous appellent pour nous demander conseil», raconte celle qui a toujours gagné sa vie avec ses projets artistiques.

À travers ses expériences la jeune artiste a constaté qu'on ne peut rien réaliser seul. «Il faut être entouré, se faire des contacts, rencontrer des gens et entretenir nos fréquentations», assure celle qui a déjà participé au Festival de la chanson de Saint-Ambroise en 2006. «Ç'a été ma seule participation à un concours musical avant La Voix», précise-t-elle.

Andie Duquette est une fille de scène, même si elle a multiplié les projets à travers les années en prêtant sa voix, entre autres, pour plusieurs émissions jeunesse (Sesame Street, Caillou). Elle a donné de nombreux spectacles pour des soirées corporatives et pour des soirées festives, pendant l'hiver, dans des complexes hôteliers de la République dominicaine.

«La réalisation d'un album est comme un passage obligé. Ce n'est pas tellement mon genre de chanter dans un micro avec des écouteurs sur les oreilles. Je suis plus une ''bibitte'' de scène qui s'éclate, j'ai une bête en moi qui veut sortir et je ne m'ennuie pas quand il y a des gens devant moi qui me regardent, je veux du ''live''», fait valoir la rockeuse.

Elle avoue cependant que son passage à La Voix a eu un effet multiplicateur pour la visibilité et la notoriété. L'artiste pourra constater sa popularité au cours de l'été alors qu'elle défendra les pièces de son album sur les scènes des différents festivals. «Ce sont des chansons qui déménagent et qui me ressemblent à 100%», assure celle qui possède une solide formation en chant et en danse.

Après la période des Fêtes, Andie Duquette s'offrira deux mois d'hiver en République dominicaine pour y donner des spectacles. «Il y a de la demande, on va faire des reprises à Punta Cana. On aime ça, c'est relaxe même si c'est facile de tomber dans le piège de jouer tous les jours. On va trouver un équilibre», espère celle qui vivra cette aventure avec son conjoint et guitariste, Bryan Lévesque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer