La joie de vivre de Piaf célébrée

Florence K a charmé le public par sa... (PHOTO ROCKET LAVOIE, LE PROGRÈS-DIMANCHE)

Agrandir

Florence K a charmé le public par sa belle voix et a reçu une ovation monstre après avoir entonné Mon Dieu

PHOTO ROCKET LAVOIE, LE PROGRÈS-DIMANCHE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix
Le Quotidien

Édith Piaf et l'amour ont été célébrés hier au Théâtre Banque Nationale, lors du spectacle soulignant les cent ans qu'aurait eus la Parisienne de renom.

Marie-Thérèse Fortin, Sylvie Moreau, Betty Bonifassi, Florence K, Daniel Lavoie, ainsi que Yann Perreau ont chanté tour à tour, parfois en duo, devant une salle comble et des spectateurs enjoués.

Soulignons que six membres du public ont été utilisés comme figurants sur scène, où on les a souvent vu danser avec des gens de la distribution.

Le public connait les paroles des chansons avant même qu'elles soient prononcées et il n'est pas rare de l'entendre chanter en sourdine. Ils ont tapé des mains en abondance et certains ont même poussé l'audace à se lever pour danser.

Avant de débuter le spectacle, Yann Perreau a pris la peine de souligner les «événements étranges» de Paris. «Édith Piaf est une Parisienne qui avait l'habitude de célébrer la vie et de célébrer l'amour, déclare-t-il. C'est ce que nous allons faire!»

Le décor a rappelé l'ambiance d'un bistro parisien. Les nombreux musiciens ont été quant à eux bien à la vue sur une haute tribune, faisant partie prenante de la prestation.

Chaque chanteur a su rendre justice à Édith Piaf de belle façon, en l'interprétant d'une façon unique. Mais, Florence K a charmé le public par sa belle voix et a reçu une ovation monstre après avoir entonné Mon Dieu.

Le spectacle a été parsemé d'anecdotes racontant des parcelles de la vie d'Édith Piaf, livrées par Marie-Thérèse Fortin. À chacune de ses interventions, le public s'est esclaffé et s'est remémoré «la Môme».

Tous les membres de la distribution offrent de bonnes performances et le public le leur rend bien, en étant très démonstratif à leur endroit.

La fin du spectacle a été solide, où on a pu entendre les meilleurs succès de la Parisienne, tels que La vie en rose, À quoi ça sert l'amour, Hymne à l'amour et Non, je ne regrette rien.

À la fin de la performance, l'auditoire a réclamé un rappel, tant le spectacle a été apprécié, mais leur demande a été vaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer