Rosa la passionnée

Rosa Larichiutta, vedette de l'émission La Voix, a... (Photo La Presse)

Agrandir

Rosa Larichiutta, vedette de l'émission La Voix, a lancé son album le 30 octobre après six mois étourdissants de travail.

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

Passionnée est probablement le mot qui la décrit le mieux. Elle vous parle avec joie de ce qui lui arrive, elle vous raconte son parcours en agitant ses mains, elle vous tape sur le bras pour s'assurer de votre attention et pour appuyer ses dires. L'interprète Rosa était de passage au Quotidien il y a quelques jours, dans le cadre du lancement de son tout récent album Manquer de toi.

L'émission La Voix a la puissance d'une machine incroyable pour propulser un artiste sur la voie de la célébrité. Depuis son passage à la finale du concours de chansons, la rockeuse de Shediac au Nouveau-Brunswick flotte dans un tourbillon d'émotion au sein d'une machine bien huilée.

«Je n'aurais pas fait huit heures de route pour passer les auditions, mais j'étais à Québec pour chanter dans un mariage, alors je me suis montrée curieuse et je me suis présentée. J'étais super nerveuse, je tremblais comme une feuille, après ma chanson mes mains tremblantes cherchaient à qui donner le micro», raconte Rosa dont la carrière a basculé depuis ce moment.

Pourtant cette femme de 41 ans chante depuis de nombreuses années, elle a même passé dix ans en Asie à donner des concerts dans des casinos et des hôtels. «C'est La Voix qui m'a donné toute cette visibilité, c'est Éric Lapointe qui m'a amenée jusqu'à la finale en me disant ''amuse-toi, reste toi-même''. Je suis une fille qui aime la famille et c'est ce que j'ai retrouvé dans l'équipe de cette émission, des gens attachants qui m'ont permis de m'amuser dans ce que j'aime», raconte l'artiste qui commence à peine à réaliser tout ce qui se passe autour d'elle.

«J'ai commencé à décompresser juste à la sortie de l'album. Après la conférence de presse et ma prestation sur scène, j'ai fondu en larmes. Ça fait six mois que j'ai mal aux épaules, ça n'a pas arrêté, j'ai chanté avec mon idole Melissa Etheridge, je chante comme choriste dans les spectacles d'Éric Lapointe, je rencontre plein d'artistes, les gens veillent sur moi, c'est merveilleux» témoigne l'artiste qui s'est délestée du poids qu'elle avait sur ses épaules.

L'album qui est sorti officiellement le 30 octobre propose neuf chansons, toutes en français. «Je voulais un disque en français pour les Québécois. Ce sont eux qui m'ont supportée à La Voix, alors je voulais chanter en français. Au début c'était difficile de ressentir les émotions. Je parle français, mais ce n'est pas ma première langue. Généralement je pense en anglais, je rêve en anglais, mais après quelques répétitions je ressentais plus le sens des mots», raconte Rosa Laricchiuta qui a signé son contrat de disque avec S7 Productions (Sylvain Cossette).

La chanteuse se lancera ensuite dans la production d'un spectacle avec les pièces de l'album et quelques reprises pour partir en tournée à travers le Québec après les Fêtes.

Rosa sera en spectacle dans le cadre du Festival Jazz et Blues de Saguenay les 15 et 16 avril et le 22 avril à la salle le Météore à Dolbeau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer