Une Félicinoise jouera l'opéra Elektra

France Bellemarre aura l'opportunité de jouer sous les... (Photo courtoisie)

Agrandir

France Bellemarre aura l'opportunité de jouer sous les ordres du chef Yannick Nézet-Séguin lors de l'opéra Elektra présentée à la Place des arts de Montréal.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Félicinoise France Bellemare sera de la distribution de l'opéra Elektra, à Montréal, sous la direction du chef québécois Yannick Nézet-Séguin.

La soprano interprètera le rôle de La confidente dans cette oeuvre de Richard Strauss à la salle Wilfrid-Pelletier, de la Place des arts de Montréal, au cours des quatre représentations prévues les 21, 24, 26 et 28 novembre.

Elektra provient d'un livret de Hugo von Hofmannsthal d'après la tragédie de Sophocle.

Qualifié de mélange de lumière et de nuit, de noir et de clarté, le drame de Richard Strauss est considéré comme un acte d'une puissance inégalée.

La jeune femme de Saint-Félicien, qui en est à sa troisième année à l'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal, jouera sous la direction du chef de renommée internationale, Yannick Nézet-Séguin. Celui-ci effectue son retour sur la scène de l'Opéra de Montréal.

Elektra sera le deuxième opéra de la saison de l'organisation de la métropole québécoise.

Gagnante du troisième prix du Concours musical international de Montréal, France Bellemare pourra côtoyer la réputée soprano américaine Lisa Lindstron, qui incarnera le rôle d'Elektra, de même que la soprano Nicola Beller Carbone (Chrysothémis, la soeur d'Elektra), de même que la mezzo-soprano polonaise, Agnes Zwierko, dans le rôle de la mère adultère des deux soeurs et de l'assassine Clytemnestre.

L'histoire d'Elektra en est une de vengeance. La vedette de l'oeuvre est découragée par le meurtre de son père, Agamemnon, et elle est traitée comme un chien par ceux qui ont enlevé la vie de son père.

Elektra ne veut plus qu'une seule chose, venger la mort de son père et punir les coupables, sa mère, Clytemnestre et son amant Égisthe. Pour revenir à France Bellemare, elle a notamment incarné en 2015 La femme (La voix humaine) avec l'Orchestre de chambre McGill. La Félicinoise a aussi été de la distribution de la 9e de Beethoven (Orchestre de Drummondville) à titre de soliste et de l'Amico Fritz (Institut canadien d'art vocal). Elle sera présente dans Trilogie de la séduction (Orchestre de chambre McGill) en février prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer