Une belle année pour Jeanick Fournier

La voix de Jeanick Fournier résonnera à l'intérieur... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

La voix de Jeanick Fournier résonnera à l'intérieur de l'église Saint-Dominique de Jonquière, le 6 décembre. Elle donnera un spectacle au profit de la fabrique.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Coups de coeur. C'est le titre du deuxième album de Jeanick Fournier, sorti en mai, et le nom du prix qu'elle a reçu à la fin d'août. Attribué par les gens qui ont assisté aux spectacles donnés sur les Plaines d'Abraham au cours de l'été, devant le kiosque Edwin-Bélanger, il fait partie des belles choses vécues par la chanteuse en 2015.

«L'année qui s'achève a été très bonne pour moi. Je suis très contente», a confirmé l'Arvidienne au cours d'une entrevue accordée au Quotidien. Le disque se vend bien, y compris sur iTunes, tandis que la distinction méritée à Québec résultera en une nouvelle présence sur la scène du kiosque, quelque part en 2016.

Il y a eu d'autres spectacles, aussi, des dizaines qui ont mené Jeanick Fournier dans plusieurs régions du Québec. On mesure mal l'épaisseur de son agenda, cependant, parce que le volet corporatif - de plus en plus important - a tendance à passer sous le radar.

«Ce mois-ci, par exemple, j'en ferai à Québec. Je reçois beaucoup de demandes de la part de familles qui organisent des partys», souligne-t-elle. Dans une veine similaire, la chanteuse exprime de l'intérêt envers les spectacles tenus dans des résidences privées, à l'intention du grand public. Si on la sollicite, elle prêtera une oreille attentive.

Un spectacle pour Saint-Dominique

Après une pause en octobre, le temps de recharger les batteries, Jeanick Fournier vivra des expériences gratifiantes dans les prochaines semaines. Outre les spectacles corporatifs mentionnés tantôt, elle chantera à l'église Saint-Dominique de Jonquière le 6 décembre à 14h, en plus de retourner au restaurant L'Entrée de Chicoutimi (anciennement L'Artis).

À Saint-Dominique, l'artiste présentera un spectacle de Noël au profit de la fabrique, laquelle regroupe les secteurs Saint-Raphaël, Saint-Cyriac, Saint-Georges et Saint-Albert-le-Grand. L'objectif consiste à financer les services pastoraux et les billets sont vendus au coût de 20$ (pour réserver, on téléphone au numéro 547-4704).

Chaque année, je vais chanter des airs de Noël dans des églises, un lieu où je travaille fréquemment à l'occasion de mariages ou de funérailles, raconte Jeanick Fournier. Ce qui est particulier à Saint-Dominique, c'est le fait qu'on y trouve un très beau piano. Pour que ça sonne bien, on va juste amplifier un peu.»

Accompagnée par Michel Otis au piano, ainsi que Pascale Croft au violon, elle interprétera des classiques des Fêtes comme Minuit, Chrétiens, Panis Angelicus et, sur un registre plus comique, Le père Noël a pris un coup. Un autre titre, provenant de son nouvel album, fera aussi partie du programme.

«C'est sûr que je ferai Mes amours, mes enfants, une pièce écrite par Véronique Gagné. Je prendrai le temps d'évoquer ma démarche d'adoption et mon plus vieux, Yohan, va chanter avec moi. Sa soeur, mademoiselle Emma, est trop jeune pour le faire, mais elle va applaudir», anticipe l'Arvidienne.

À L'Entrée, par ailleurs, elle sera de retour les vendredis et samedis, du 27 novembre au 19 décembre. Michel Otis jouera du saxophone et du piano, tandis que Denis Caouette ajoutera une touche de guitare. «Je ferai mon Gregory Charles en faisant le tour des tables pour prendre les demandes spéciales», annonce Jeanick Fournier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer