Arthur L'aventurier au Costa Rica

Arthur L'aventurier revient du Costa Rica avec un... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Arthur L'aventurier revient du Costa Rica avec un nouveau DVD, ainsi qu'un spectacle que les enfants de la région découvriront l'été prochain.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Il y a eu l'Afrique et voici le Costa Rica, la nouvelle destination d'Arthur L'aventurier. Son plus récent DVD relate un voyage effectué dans ce pays qu'on a appelé la Suisse de l'Amérique centrale. Décor montagneux, végétation luxuriante, faune colorée, fascinante et parfois menaçante: les images de ce périple constituent un festin pour l'oeil.

Pendant une heure, le personnage créé par François Tremblay relève des défis qui constituent autant de prétextes pour s'émerveiller au contact de la nature. Il fait du tir à l'arc au sein d'une communauté autochtone, descend une chute en rappel, fait du kayak sous le nez de crocodiles dont l'indolence ne doit pas être prise pour argent comptant.

«Ça fait partie des moments où j'ai improvisé, des opportunités qui se sont présentées en cours de tournage. Je me suis approché à dix mètres, puis l'un des crocodiles a plongé sous mon kayak. Ce n'était pas rassurant», a confié Arthur L'aventurier mercredi, au cours d'une entrevue réalisée au journal.

Lui et les membres de l'équipe devraient aussi regarder où ils mettaient les pieds, à chaque fois qu'ils se déplaçaient en forêt. Un serpent est si vite écrasé et là-bas, on ne parle pas de couleuvres. Ajoutez l'humidité, la température qui jouait autour de 40 degrés, et vous obtenez des conditions de travail pas aussi simples que le suggère le DVD. «L'Afrique demeure mon projet le plus ambitieux, mais le tournage le plus complexe a eu lieu au Costa Rica, où j'ai séjourné pendant trois semaines, en mai dernier. J'ai attendu au début de la saison des pluies parce que c'est le moment où la nature est à son plus beau, note Arthur L'aventurier. Les fleurs, entre autres, atteignent leur pleine maturité.»

Arthur L'aventurier dévoile son tout nouveau DVD, au... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Arthur L'aventurier dévoile son tout nouveau DVD, au Costa Rica.

Photo courtoisie

Aimer pour protéger

C'est pendant un voyage effectué avec sa conjointe, il y a cinq ans, que François Tremblay a été séduit par le Costa Rica. L'idée de produire un film là-bas a commencé à germer, si bien qu'après la sortie d'Arthur L'aventurier en Afrique en 2013, ce projet est passé à la vitesse supérieure.

Un scénario a été concocté avec la collaboration de l'Office du tourisme, qui a fourni à l'équipe des guides chevronnés. Les images sont tellement belles que l'artiste n'a pas ressenti le besoin de farcir l'histoire de commentaires évoquant la nécessité de préserver l'environnement. Il mise sur les enfants pour arriver eux-mêmes à cette conclusion.

«On protège ce que l'on aime. Je me contente de montrer des choses fascinantes à travers une proposition neutre et je suis conscient du fait que les enfants sont les décideurs du futur. Je pense qu'ils voudront gérer la nature de façon intelligente», énonce François Tremblay.

Après 20 ans, une deuxième génération de fans apprivoise le monde d'Arthur L'aventurier, sous l'impulsion de parents qui l'avaient découvert dans leur enfance. Le phénomène se manifeste à la fin des spectacles, comme ce fut le cas en Abitibi, il y a quelques jours.

«J'ai vu arriver quatre femmes de 25 ans avec quatre bébés. J'étais content», relate François Tremblay, dont la nouvelle production est centrée sur le Costa Rica. Des arbres de 20 pieds et des représentations d'animaux amènent les jeunes au coeur de la forêt tropicale, un bonheur que ceux de la région vivront l'été prochain, à la faveur de quelques festivals.

Le sympathique personnage à Radio-Canada

Ceux qui aiment Arthur L'aventurier auront 13 raisons de se réjouir à l'automne 2016, alors qu'il effectuera une première apparition à la télévision de Radio-Canada. Le sympathique personnage sera au coeur d'une série d'émissions tournées dans les parcs du Québec, lesquelles auront pour nom Les trésors d'Arthur.

Chaque épisode durera 15 minutes pendant lesquelles trois enfants relèveront des défis en sa compagnie. Le tournage a été amorcé récemment, aux îles de Boucherville, et se poursuivra au cours de l'hiver dans le parc de la Jacques-Cartier. L'artiste tenait à porter cette saison à l'écran, mais a dû travailler fort pour convaincre ses nouveaux partenaires.

«J'ai tourné un «pilote» pour leur montrer ce que ça donnerait. À la télévision, il y a une réticence qui tient au fait que présenter une émission d'hiver pendant une autre saison n'est pas aussi accepté que le fait de diffuser une production estivale en hiver», explique François Tremblay, l'homme derrière le personnage d'Arthur.

Cette réaction est compréhensible, eu égard au contrat qui prévoit cinq diffusions pour chacune des émissions, à l'intérieur d'un certain nombre d'années. Autre signe de l'intérêt généré par ce projet, la société d'État planche sur des applications qui amèneront les jeunes à découvrir les beautés de la nature.

«Ce que je trouve cool, c'est le rayonnement que l'émission aura dans toutes les régions du Canada. Ça me permettra de rejoindre les communautés francophones établies à l'extérieur du Québec. Je les visite régulièrement à l'occasion de mes tournées de spectacles», souligne François Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer