Une violoncelliste originaire d'arvida

Marie-Pier Simard-Gagnon participera à Virtuose

Marie-Pier Simard-Gagnon participera à la nouvelle émission animée... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Marie-Pier Simard-Gagnon participera à la nouvelle émission animée par Gregory Charles, Virtuose. La violoncelliste originaire d'Arvida fait partie des 24 concurrents sélectionnés dans les derniers mois.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Une violoncelliste originaire d'Arvida, Marie-Pier Simard-Gagnon, fait partie des 24 musiciens associés à l'émission Virtuose. Elle et ses camarades, tous âgés de moins de 18 ans, exécuteront des oeuvres classiques à compter de janvier, dans l'espoir de remporter les honneurs de ce concours animé par Gregory Charles.

L'interprète âgée de 16 ans a appris la bonne nouvelle il y a un mois. Elle qui souhaitait s'inscrire a appris que d'autres personnes avaient soumis sa candidature à la maison de production Groupe Musique Greg, qui est responsable du projet.

«Je suis bien contente d'avoir été choisie parce qu'il est rare qu'une émission de télévision soit axée sur la musique classique. Nous travaillons dans l'ombre. Les gens de ma génération ne savent pas ce que nous faisons» a commenté Marie-Pier Simard-Gagnon au cours d'une entrevue accordée au Quotidien.

Virtuose constitue une nouvelle source de joie pour l'adolescente à qui l'Orchestre de la Francophonie, dirigé par le Chicoutimien Jean-Philippe Tremblay, avait procuré une jolie vitrine en juin. Trop jeune pour faire partie de cette formation, elle fut invitée en tant que soliste, à l'occasion d'un concert tenu à Drummondville.

Le contexte était particulier puisque le président d'honneur de cette soirée, l'homme d'affaires Roger Dubois, lui a prêté le violoncelle sur lequel l'Arvidienne joue depuis deux ans. Imitation d'un Guarneri, il a été fabriqué par la luthière Isabelle Wilbaux.

Toujours l'été dernier, l'élève de David Ellis, membre du Quatuor Alcan et professeur au Conservatoire de musique de Saguenay, a participé au Rendez-vous musical de Laterrière. On a pu l'entendre à la faveur de deux concerts où des artistes de la relève avaient la chance de travailler aux côtés de professionnels aguerris.

En duo avec l'animateur

Imaginée par Gregory Charles, la formule de l'émission permet aux candidats de jouer devant le public réuni en studio. Chaque épisode mettra quatre jeunes en compétition et ce sont les spectateurs, de même que le chanteur Marc Hervieux, qui identifieront les personnes appelées à participer à la ronde suivante.

Le tournage est déjà commencé. L'équipe met des capsules en boîte, ce qui a amené Marie-Pier Simard-Gagnon à effectuer un premier déplacement à Montréal. «J'ai rencontré Gregory Charles, ce qui a été vraiment plaisant. Il a sélectionné une pièce parmi les quatre que j'avais soumises et m'a accompagnée au piano», raconte l'adolescente.

Cette expérience ne l'a pas intimidée parce que l'animateur sait mettre son monde en confiance. «Il a aussi un côté ''show off'' et ça tombe bien, parce que je suis un peu comme ça. Nos personnalités se sont bien mariées», affirme la violoncelliste.

La liste des prix décernés aux lauréats comprend l'enregistrement d'un disque. Il s'agit d'une perspective attrayante pour des musiciens cherchant à établir leur notoriété, mais Marie-Pier Simard-Gagnon garde l'esprit clair. «Je n'ai pas d'attentes, assure-t-elle. Je veux juste avoir du plaisir en vivant cette nouvelle expérience.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer