Marie Tifo retrouve sa région natale

Dans les prochaines semaines, la comédienne Marie Tifo... (Courtoisie Théâtre du trident, Vincent Champoux)

Agrandir

Dans les prochaines semaines, la comédienne Marie Tifo se produira en Europe avec la pièce Albertine, en cinq temps de Michel Tremblay avant de revenir comme porte-parole de la soirée-bénéfice du Théâtre la Rubrique de Jonquière. Sur la photo on la voit dans la peau d'Albertine à 50 ans.

Courtoisie Théâtre du trident, Vincent Champoux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

La talentueuse comédienne Marie Tifo, native de Chicoutimi, a accepté la présidence d'honneur de la soirée-bénéfice annuelle, organisée au profit du Théâtre La Rubrique et du Festival international des arts de la marionnette à Saguenay (FIAMS). La soirée aura lieu le mercredi 25 novembre prochain.

En entrevue téléphonique avec Le Progrès-Dimanche, la comédienne (on se laisserait bercer par sa voix pendant des heures) avoue que c'est toujours un plaisir de revenir dans sa région natale. «Dès que j'ai un petit appel qui vient de par chez nous c'est bien rare que je dise non. J'ai accepté l'invitation de la Rubrique un peu comme un retour des choses. Ça fait 30 ans que cette troupe de théâtre foule les planches à Jonquière et ça me donne le goût de retourner là où j'ai commencé», dit-elle.

Si aujourd'hui le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte sept troupes de théâtre, au début de la carrière de Marie Tifo, le théâtre régional en était à ses balbutiements. «À l'époque, il n'y avait que la troupe La Marmite dirigée par Ghislain Bouchard (créateur de la Fabuleuse histoire d'un royaume. Un petit groupe a été réuni par Jacques Tremblay, qui était animateur à Radio-Canada.

Il y avait Louise Portal, Joël Lebigot, Ghislain Tremblay, Jean-Pierre Bergeron et Anne Masson. Jean-Pierre Bergeron et Ghislain Tremblay venaient juste de fonder une troupe qui s'appelait les Arlequins qui sont devenus les Alambiques. On a fait des tournées, dans des festivals de théâtre étudiant. On a fait ça de 15 ans à 18 ans», se rappelle Marie Tifo, qui conserve une excellente mémoire de ces années de théâtre en région.

«C'était formidable, la ville de Jonquière nous supportait, madame Gaudreault (Pierrette) nous a ouvert les portes du Centre culturel, on avait un théâtre juste pour nous et nous n'avions même pas 15 ans, c'était tout de même incroyable», relate celle qui compte près de 50 années de théâtre.

«C'était en 1967, l'année de l'Expo à Montréal. Il y avait un festival de théâtre cette année-là à Jonquière, Michel Dumont jouait aussi à cette époque. Paul Buissonneault était venu nous voir jouer et il nous avait offert de jouer au Théâtre de Quat'Sous à Montréal. Nous étions des ados et nos parents nous ont laissé partir sur le pouce. On a joué deux semaines, il n'y avait pas un chat dans la salle, mais on a eu beaucoup de plaisir, ce fut une belle expérience», raconte la comédienne, qui reconnaît l'importance du théâtre en région.

Quand on était jeunes comédiens, le grand homme de théâtre, Paul Hébert, est venu nous voir jouer et il nous a rencontrés. C'était quelqu'un de très important et nous on ne savait pas qu'il y avait des écoles de théâtre. Je voulais devenir professeure d'éducation physique, j'étais très sportive», détaille Marie Tifo, qui fait partie de la génération qui a vécu de près les grands changements sociaux au Québec.

«Le cours classique terminait et ça devenait le Cégep. Il fallait passer à autre chose. Je ne voulais pas rester seule, je me suis inscrite comme mes amis dans des écoles de théâtre, et ils ont tous été refusés, je me suis retrouvée seule au Conservatoire de Québec», raconte celle qui voyageait sur le pouce pour revenir à Chicoutimi les fins de semaine.

C'est donc pour l'importance du théâtre en région que Marie Tifo rencontrera les participants de cette soirée-bénéfice, pour donner un peu de ce qu'elle a reçu de ce beau métier. Dans les prochaines semaines, la comédienne se produira en Europe avec la pièce Albertine, en cinq temps de Michel Tremblay. Elle jouera, entre autres, sur les scènes d'Avignon, Marseille, Orléans, Compiègne et Bordeaux.

Public en vedette

Cette année, ce sont les gens d'affaires qui seront les acteurs, alors que six équipes participeront à un théâtre-jeu lors d'une soirée spéciale tenue sous le thème noir et blanc. Les participants, encadrés par des comédiens professionnels, travailleront à donner vie à un texte tout en ayant accès au costumier du théâtre pour créer leur personnage. Le travail sera présenté devant le public et la présidente d'honneur, Marie Tifo, commentera chacune des performances.

À la toute fin de la soirée, Marie Tifo remettra « La Rubrique d'or » à l'équipe s'étant le plus démarquée par sa performance. Cette soirée-bénéfice débutera à 18 h au Théâtre La Rubrique à la salle Pierrette-Gaudreault. La Rubrique invite les convives à se vêtir de noir et blanc pour l'occasion. Tous les profits serviront aux activités du théâtre et du FIAMS.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer