Jano Bergeron: le témoignage d'une survivante

Jano Bergeron raconte ce long parcours de courage... (Photo 123RF)

Agrandir

Jano Bergeron raconte ce long parcours de courage et de persévérance dans le livre qu'elle vient d'écrire, Autopsie de plusieurs vies, aux Éditions La Semaine.

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

Les plus âgés d'entre nous se rappelleront de Jano Bergeron, cette pétillante comédienne, animatrice et chanteuse originaire de Chibougamau qui a brillé dans le star-système québécois des années 1980. C'est elle qui avait remplacé Michèle Richard, pour coanimer l'émission Garden Party avec Serge Laprade à Télévision Quatre-Saisons (TQS) en 1989, après la célèbre crise de «la reine de TQS».

Elle s'est fait connaître aussi avec ses nombreuses chansons populaires (quatre albums) dont Recherché (1986) et son rôle dans le téléroman Épopée Rock (1984). La femme de 56 ans qui s'est retirée de la vie publique depuis une quinzaine d'années a traversé des moments très difficiles en raison d'une grave maladie. Elle raconte ce long parcours de courage et de persévérance dans le livre qu'elle vient d'écrire, Autopsie de plusieurs vies, aux Éditions La Semaine.

«Les gens voulaient savoir, ils voulaient comprendre ce qui se passait dans ma vie. C'est impressionnant, même après 15 années en retrait de la vie publique, de constater à quel point les gens nous restent fidèles», raconte celle qui vit maintenant à Roberval dans un modeste appartement où elle pratique la peinture et l'écriture.

«Ça fait longtemps qu'on me dit d'écrire et de raconter ce que j'ai vécu ces dernières années, mais je n'étais pas prête. En janvier dernier, quand j'ai décidé de m'y mettre, ça m'a pris seulement un mois et demi pour écrire mon récit», fait savoir celle qui a subi près d'une dizaine de chirurgies à l'estomac pour des problèmes à l'intestin, à l'estomac et au système reproducteur, sans compter les multiples problèmes d'infection. Hernie étranglée, péristaltisme, diverticulites, estomac paralysé, Jano Bergeron a vécu la totale au cours des 12 dernières années, dont trois morts cliniques et un stage en psychiatrie.

Jano Bergeron a publié un témoignage poignant des... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Jano Bergeron a publié un témoignage poignant des épreuves qu'elle a traversées, une véritable survivante.

Photo courtoisie

Son témoignage commence en août 2003, en Floride, où elle a retrouvé son conjoint, un pervers narcissique. Elle a appris ce terme lors de ses consultations psychologiques avec des spécialistes en violence conjugale.

Jano Bergeron avait des douleurs insoutenables dans son ventre et voulait se faire soigner au Québec. Elle a dû fuir son conjoint en catimini, car il l'aurait empêché de partir. Il a même causé une alerte à la bombe pour clouer au sol l'avion qu'elle devait prendre pour retrouver ses parents qui l'attendaient à Roberval.

Sa vie était un véritable chaos, elle avait tout perdu avec cet homme, son argent, son estime de soi, sa réputation et son intégrité, affirme-t-elle dans ce livre touchant de 280 pages.

La femme ravagée par ses ennuis de santé ne fait pas beaucoup allusion à sa carrière passée dans le monde du spectacle. Elle détaille ses épisodes de souffrances physiques et ses progrès sur le plan psychologique pour se reconstruire après tout ce qu'elle a vécu avec son conjoint violent et ses blessures profondes, comme ce fils retrouvé qu'elle considère avoir négligé pour vivre sa carrière artistique.

Les plus vieux d'entre nous se rappelleront le gag de l'émission de télévision Surprise sur prise alors qu'un skieur a défoncé la porte-patio où demeurait Jano Bergeron après un saut à ski. À la suite de cette vidéo, elle a contracté une pneumonie. Elle était enceinte de son fils et elle a terminé sa grossesse à Sainte-Justine. Le bébé est né prématurément de sept semaines.

«Mon accouchement a dû être provoqué et par la suite j'ai fait un arrêt cardiaque. Nous avons failli y rester tous les deux», raconte-t-elle. Son fils était âgé de seulement deux semaines, quand Jano Bergeron a reçu un appel pour remplacer Michèle Richard à l'émission Garden Party.

Autopsie de plusieurs vies, de Jano Bergeron, publié... (Photo courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Autopsie de plusieurs vies, de Jano Bergeron, publié aux Éditions La Semaine

Photo courtoisie

Elle raconte aussi ce mauvais souvenir d'adolescence alors qu'elle avait des douleurs avec son dos et des problèmes de postures quand elle vivait à Chibougamau. Ses parents ne savaient plus quoi faire pour soulager son mal et ils ont rendu visite à un charlatan, un genre de ramancheur.

«Il m'a attaché les bras aux barreaux pour que je ne puisse pas bouger. J'avais la face écrasée dans les coussins et j'étais sur les genoux. Il a baissé mon pantalon et il a enfoncé sa main dans mon anus et l'a poussé en me soulevant le derrière pour aller encore plus profondément. J'ai hurlé jusqu'à m'étouffer», détaille l'auteure qui n'avait jamais reparlé de ce triste épisode de sa vie, même avec ses parents.

«Au moment où je pensais avoir connu le pire, il attrapa l'os de mon coccyx et il le brisa. Crrrrrrac! à froid. J'ai ressenti l'onde de choc me grimper jusqu'au cerveau et j'ai perdu conscience.

Le livre de Jano Bergeron est le témoignage d'une survivante. Elle ne l'a pas écrit pour se libérer, mais pour raconter ce qu'elle a vécu et pour témoigner de sa ténacité. La Robervaloise vit maintenant de l'aide sociale dans un petit appartement et peint sur toile pour soulager sa vie. Sa santé est encore chancelante, et elle se rend encore à l'hôpital en urgence pour des maux d'estomac. Elle confie cependant qu'elle a passé un bel été depuis sa dernière opération au mois de mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer