Des poèmes de route au Côté-Cour

Pierre Demers lancera son 12e recueil de poésie... (Photo courtoisie, Sophie Gagnon-Bergeron)

Agrandir

Pierre Demers lancera son 12e recueil de poésie jeudi, au Côté-Cour de Jonquière. Le nouvel ouvrage a pour titre Le bruit du moteur (poèmes de route).

Photo courtoisie, Sophie Gagnon-Bergeron

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Il s'agit d'une coïncidence, mais elle fait sourire. Un jour avant d'accueillir Pierre Flynn, dont l'une des chansons les plus connues est Sur la route, le Côté-Cour de Jonquière sera le théâtre d'un lancement, celui d'un recueil intitulé Le bruit du moteur (poèmes de route).

Publié aux Éditions Trois-Pistoles, cet ouvrage signé Pierre Demers est le fruit de réflexions nées derrière le volant, au fil de ses nombreuses sorties dans le Bas-du-fleuve. C'est une région qu'il affectionne, d'autant que l'un de ses amis a aménagé un grand jardin où l'Arvidien aime travailler à la belle saison.

«J'en parle un peu, puisqu'il y a une part d'autofiction dans le recueil, fait observer l'auteur. J'ai imaginé un voyage, un personnage qui roule et qui ne peut plus s'arrêter. Quand le trajet est long, il vient un temps où tu deviens complice avec ton véhicule. On dirait que c'est le voyage qui a le dernier mot, qui te dis quand arrêter.»

Une citation de Nicolas Bouvier a été intégrée au livre: «La fin du jour est silencieuse». Par ce clin d'oeil adressé à ce grand voyageur, Pierre Demers témoigne de son estime pour ceux qu'il appelle les écrivains de la route. Lui-même aborde ce thème à l'occasion, mais voit une différence entre Le bruit du moteur et son ouvrage précédent, intitulé La bouette.

Dans ce livre, il abordait le phénomène du trou de boue du secteur Saint-Jean-Vianney, fréquenté par les amateurs de puissants véhicules. La thématique n'était pas la même, cependant. «Cette fois-ci, je ne parle pas des gros moteurs, des terrains glissants qu'on doit traverser dans la vie», précise l'auteur.

Lancement

Le lancement du recueil aura lieu jeudi à 17h et, bien sûr, l'entrée est gratuite. Le bruit du moteur sera en vente à prix réduit (15$ au lieu de 20$). Il y aura séance de signatures et lecture de quelques extraits par Pierre Demers, avec la complicité de sa conjointe Claude Bouchard.

Le programme de la soirée comprendra également la diffusion d'un document tourné en 2007, lors d'une édition de La Nuitte de la poésie tenue au Côté-Cour. Pendant une dizaine de minutes, les images captées par Dominique Rochon montreront des visages familiers.

«Dominique vient de m'envoyer ce film et je trouve ça bizarre parce qu'on a tous l'air à des flos, lance Pierre Demers d'un ton amusé. On voit Hervé Bouchard, entre autres, ainsi que Pierre Dumont accompagnant Gérald Savard au cours d'une performance.»

Soirée électorale

Toujours au Côté-Cour, une soirée électorale aura lieu à compter de 18h, aujourd'hui. Organisée par des professeurs du Cégep de Jonquière, dont certains à la retraite (le groupe comprend le politologue Marcel Boulay), elle est destinée à ceux qui préfèrent suivre le dévoilement des résultats dans un contexte convivial.

«C'est parti d'une idée émise par des professeurs. L'activité est ouverte à tous et se veut non-partisane. On va se brancher sur Radio-Canada et il y aura un micro libre pour les personnes souhaitant s'exprimer. On va suivre l'annonce des résultats comme on le ferait pour une partie de hockey», explique Pierre Demers.

Il ajoute que le programme ne comprend aucune intervention artistique, histoire de ne pas perturber le flot d'informations provenant du petit écran. Le coût de l'admission, établi à deux dollars, couvrira le prix du lunch servi aux participants. Ainsi, personne ne sera mal pris s'il faut attendre les résultats de l'Ouest avant de savoir qui gouvernera le pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer