Christian Lapointe, auteur et éditeur

Double lancement samedi, au Musée du Fjord

Christian Lapointe lancera son premier roman, Retour au... ((Courtoisie))

Agrandir

Christian Lapointe lancera son premier roman, Retour au carré de sable, au cours d'une activité tenue demain, au Musée du Fjord de La Baie. Cet ouvrage est le premier que supportent les Éditions des Amériques, une maison que vient de fonder l'ancien diplomate originaire de Chicoutimi.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Christian Lapointe a été membre du service diplomatique du Canada pendant près de 35 ans. Désormais retraité, cet homme originaire de Chicoutimi a fondé une maison d'édition qui publiera des ouvrages consacrés à la politique étrangère du pays. Un autre de ses créneaux est le roman, ce qu'illustre Retour au carré de sable, dont le lancement aura lieu samedi.

Tous ceux que la chose intéresse sont invités à assister à cet événement tenu à 17h 30, au Musée du Fjord. Ils seront témoins d'une double naissance, soit celle du livre et des Éditions des Amériques, dont le premier projet marie la fiction à une histoire bien réelle.

C'est celle de deux femmes nées dans le Québec des années 1950, hors des liens du mariage. Chacune a été confiée à des parents différents, si bien qu'elles ne se sont connues qu'à l'âge adulte. L'une d'elles, originaire de La Baie, est l'épouse de l'auteur, Christian Lapointe.

«Ce qu'il a fallu inventer, c'est la partie qui touche les parents. Pour y arriver, je me suis appuyé sur l'idée que tout enfant, sauf exception, a vu le jour à la suite d'un geste d'amour. Je crois que c'était vrai même à cette époque et même si l'homme et la femme n'étaient pas mariés», a-t-il énoncé hier, lors d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

Bien qu'il réside à Ottawa, Christian Lapointe jugeait approprié de lancer Retour au carré de sable dans la communauté d'origine de son épouse, eu égard à la part qu'elle tient dans le roman. Il s'agit du premier volume d'une trilogie dont les prochains épisodes seront mis en marché en 2016 et 2017.

«L'écriture du deuxième est avancée et j'ai complété le plan du troisième», indique le romancier. Toujours sous sa signature, il sortira une autre série de trois ouvrages consacrés, cette fois, à l'évolution sociale d'une communauté francophone, celle du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Cette nouvelle trilogie aura pour titre Cent ans de vie française en Amérique et couvrira la période qui nous sépare de l'année 1875. On parle d'un livre maillant l'histoire et la sociologie, un livre qui, cette fois, ne comportera aucune trace de fiction.

«On part du monopole de Price pour aborder l'oeuvre de personnages comme Monseigneur Eugène Lapointe, puis l'émergence des corps de métier au sein de l'industrie. Quant au troisième volume, il sera consacré à une nouvelle phase de l'évolution de la région marquée par un accès plus grand à l'instruction, de même qu'aux voyages», relate Christian Lapointe.

Une autre façon d'évoquer le passé consistera à brosser le portrait de la diplomatie canadienne. Une série d'ouvrages collectifs est en chantier, leur trait commun étant de donner la parole à des anciens diplomates. Ce sera l'occasion de couvrir une période qui fut particulièrement féconde, celle qui a suivi la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

«C'est à ce moment que le Canada est devenu maître de sa diplomatie, au lieu de dépendre de l'Angleterre, mentionne Christian Lapointe. Il a ouvert de nouvelles ambassades, en plus de participer à la création des Casques bleus, de l'ONU et de l'OTAN. L'objectif ne sera pas de régler des comptes, mais de montrer comment les choses sont arrivées.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer