Une belle histoire de peurs

La barmaid Loulou, incarnée pour la première fois... (- Photo le quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La barmaid Loulou, incarnée pour la première fois par Isabelle Vincent, reçoit quatre hommes qui cherchent à tromper l'ennui en se contant des peurs. C'est ce qui constitue la trame de Saint-André-de-l'Épouvante, une pièce dont la première régionale a eu lieu, hier soir, à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière.

- Photo le quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Il faisait chaud hier soir, dans le voisinage de la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière. On se serait cru à la fin de juillet et ça tombait bien puisque sur la scène, il régnait une ambiance de déluge. Il tonnait, il pleuvait, il faisait tous les temps parce que le Théâtre La Rubrique présentait Saint-André-de-l'Épouvante.

Très fréquentée, à un point tel qu'on avait ouvert les gradins en plus de la section du bas, aménagée en mode cabaret, la première représentation donnée au Saguenay, dans la foulée de celles tenues en Gaspésie plus tôt cet été, était porteuse de grandes attentes. La première pièce écrite par l'Arvidien Samuel Archibald était-elle aussi bonne qu'on le disait?

Il s'agit d'un suspense campé dans le village du Lac-Saint-Jean, ce qui explique que le maire était présent, tout comme l'auteur et le metteur en scène Patrice Dubois. À peine avaient-ils vu les lumières du bar où se déroule l'histoire qu'une panne de courant les a éteintes. Le huis clos pouvait commencer.

Incarnant la barmaid Loulou pour la première fois, Isabelle Vincent est apparue aux côtés de Bruno Paradis, dont le personnage est surnommé Briquet. Ce jeune homme toujours sur le 220, le visage vissé sur sa bouteille d'eau gazeuse, a 22 morts sur la conscience depuis qu'il a mis le feu à une salle communautaire dans le temps des Fêtes.

Lui et Loulou ont créé de la lumière à l'aide d'un fanal, prélude à l'arrivée des autres protagonistes. Le policier Marcel (André Lacoste) connaît bien Mario (Dany Michaud), qu'il voulait pour gendre. En revanche, tous se demandent qui est l'étrange bonhomme (Miro Lacasse) dont l'arbre généalogique semble embrasser tous les villages du Lac-Saint-Jean.

Pour tromper l'ennui, les voici qui se content des peurs, des légendes à dormir les yeux ouverts comme celle de Marie-sans-Tête, gracieuseté de Loulou. Ce loisir innocent, en apparence, laisse voir des lignes de fracture chez tout un chacun. Des tensions naissent. Des vérités sont dites et, mine de rien, la pièce est en train de basculer.

Le suspense évoqué plus tôt est bien installé par Samuel Archibald, tellement qu'on ne voit pas venir la conclusion parce que tant de pistes ont été ouvertes au préalable. À qui se fier, en effet, dans cette petite société où même le policier n'est pas aussi blanc qu'on pourrait l'imaginer?

Il était intéressant, aussi, de voir comment Isabelle Vincent s'intégrerait au groupe qui a créé la pièce en Gaspésie, elle qui remplace sa consoeur Dominique Quesnel. La différence, par rapport au texte, est que le suspense n'a pas été entretenu bien longtemps. Dès les premières répliques, livrées avec aplomb, on a réalisé que la greffe avait collé.

Sans doute parce que la dernière série de répétitions fut brève, il y a des moments où certains comédiens affichaient moins de naturel qu'on l'aurait souhaité, sans toutefois gâcher le plaisir que procure la pièce créée par La Rubrique, de concert avec les Productions À tour de rôle et le Théâtre PÀP. Les bouts qui avaient l'air appris vont disparaître rapidement.

Déjà, cependant, le plaisir de se faire peur, de partager l'angoisse qui étreint les personnages, se laisse savourer sans retenue. Le pari que constituait cette pièce, une rare incursion du suspense dans l'univers théâtral, donne à croire que les représentations données jusqu'au 4 octobre amèneront plusieurs personnes à se pointer sur le mont Jacob.

dcote@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer