Festival de la chanson de Saint-Ambroise

Les interprètes volent la vedette

Même la jeune Ariane Morin, 11 ans, de... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Même la jeune Ariane Morin, 11 ans, de Jonquière, qui vivait une quatrième participation à Saint-Ambroise, nous a offert La balade des gens heureux (Gérard Lenormand).

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Roger Blackburn
Le Quotidien

Les interprètes féminines ont volé la vedette, hier soir, lors de la deuxième demi-finale du Festival de la chanson de Saint-Ambroise, avec des prestations bien senties et personnalisées devant une salle presque comble de 600 personnes.

Chez les auteurs-compositeurs-interprètes, le vieux routier Robert Start,... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)) - image 1.0

Agrandir

Chez les auteurs-compositeurs-interprètes, le vieux routier Robert Start, originaire de Kénogami, a réussi son pari de remonter sur scène avec ses propres compositions.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Tous les grands succès interprétés ont été réinventés à la personnalité des chanteuses qui se sont approprié les versions. Anne-Virginie Bérubé, 16 ans de Québec, a livré une excellente adaptation de Milord (popularisé par Piaf) dans une robe rouge écarlate. On aurait pu imaginer cette jeune interprète à cette époque.

Marielle Ouellette, 17 ans, de Grand Falls au Nouveau-Brunswick, a osé avec une pièce de Lynda Lemay, La visite, qui a séduit l'assistance après avoir chanté Je t'aime à mourir (Francis Cabrel).

Marie-Kim Tremblay, 20 ans, de Chicoutimi, a ému le public avec Poussière d'ange d'Arianne Moffatt. On sentait tout le travail des derniers mois chez ces jeunes filles qui rayonnaient sur scène avec aisance et sincérité.

Certaines des pièces interprétées hier soir ont surpassé les versions originales. Une soirée remplie de belles surprises et d'émotion.

Même la jeune Ariane Morin, 11 ans, de Jonquière, qui vivait une quatrième participation à Saint-Ambroise, nous a offert La balade des gens heureux (Gérard Lenormand) adaptée à sa douce voix avec des variantes qui auraient certes réjoui les auteurs de cette pièce populaire. Elle a d'ailleurs été coiffée du titre de coup de coeur de la soirée par le public.

Chez les auteurs-compositeurs-interprètes, le vieux routier Robert Start, originaire de Kénogami, a réussi son pari de remonter sur scène avec ses propres compositions, dont Toute seule, qui raconte une histoire d'amour ratée.

L'amour traîne toujours dans le coeur des auteurs et Mathilde Laurier dans J'aime trop, nous a fait connaître sa belle poésie dans une superbe interprétation.

Les demi-finales se poursuivent ce soir au théâtre Marcel Claveau, avec 16 nouveaux concurrents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer