Des oeuvres vendues pour une bonne cause

À 88 ans, Jérémie Giles décroche!

L'artiste Jérémie Giles mettra en vente 150 de... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

L'artiste Jérémie Giles mettra en vente 150 de ses oeuvres, peintures, sculpture dessins et autres, en vent à des prix déraisonnablement bas en fin de semaine au hangar de la zone portuaire de Chicoutimi pour sa dernière exposition à vie. Le profit des ventes seront remis aux Entreprises jeunesse de Saguenay.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

L'artiste autodidacte multidisciplinaire de 88 ans Jérémie Giles tiendra sa dernière exposition à vie en fin de semaine au hangar de la zone portuaire de Chicoutimi en offrant 150 oeuvres en vente au profit de l'entreprise d'économie sociale d'insertion socioprofessionnelle, l'organisme Les Entreprises jeunesse.

Pour l'artiste, c'est un point final sur les expositions après 70 ans d'accrochages et de vernissages. «Je vais vendre des oeuvres que j'avais dans mon atelier et à la maison. Pour une durée de 16 heures seulement, je vais faire le don de ces ventes aux Entreprises jeunesse. Tout sera vendu à bas prix. Il y a des peintures qui valent 3000$ qui seront vendus 300$. La plupart des oeuvres seront vendues à 1/10 du prix», explique l'artiste.

«La vente durera seulement une fin de semaine après, s'il y a des peintures ou des sculptures qui n'ont pas trouvé preneur, les pièces seront vendues à prix réguliers dans des galeries à Ottawa ou à Vancouver», fait valoir Jérémie Giles qui continue d'avoir des projets de création, mais qui laisse tomber le rideau sur les expositions. Il a choisi volontairement un événement caritatif pour céder une partie de son oeuvre.

«Je vais continuer à créer pour m'amuser, je vais faire des expériences. Je travaille présentement sur un important projet de sculpture et lundi (aujourd'hui) je vais dévoiler une sculpture rendant hommage à soeur Jeanne-d'Arc Bouchard de la communauté des Augustine de la miséricorde de Jésus à Roberval», dit celui qui a la vivacité d'esprit d'un homme de 50 ans.

Lors de cet événement «décrochage» qui débutera jeudi, l'artiste aménagera la salle d'exposition avec différentes thématiques. «Je vais rendre hommage à certains artistes, dont Arthur Villeneuve de qui j'ai fait un portrait ainsi que des images du visage d'inspiration artistique de Samuel de Champlain», confie l'artiste qui se permettra également quelques pointes d'humour, dont un portrait élogieux de Picasso.

En 2012, Jérémie Giles avait présenté sa dernière exposition au CNE de Jonquière sous forme de rétrospective.

Cet événement ultime offre donc la chance à des amateurs d'art de faire l'acquisition d'oeuvres d'un des plus grands artistes de la région, un homme de culture, mais aussi amateur de géologie, de science et d'histoire. Il peut disserter pendant des heures avec vous sur le visage de Samuel de Champlain. Il a fait des lectures d'histoires écrites par le jésuite confesseur de l'explorateur pour y dénicher des détails qui l'ont aidé à reconstituer le visage du fondateur de Québec sur une statue de bronze exposée à Ottawa.

L'événement décrochage de Jérémie Giles se veut un rendez-vous privilégié avec l'artiste qui saura vous surprendre avec ses oeuvres et ses commentaires sur l'art et la vie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer