Victime d'un viol au GHB

Un rôle difficile pour Martine Francke

La foule attendaient patiemment les vedettes du film... ((Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens))

Agrandir

La foule attendaient patiemment les vedettes du film «Antoine et Marie», hier soir, lors de l'avant-première présenté au Complexe Alma.

(Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

La comédienne Martine Francke a volé la vedette du tapis rouge de l'avant-première du film de Jimmy Larouche Antoine et Marie hier soir au Complexe Alma devant une foule de près de 300 personnes qui s'étaient déplacées pour l'événement.

L'actrice tient le rôle principal avec Sébastien Ricard (Antoine) et de nombreuses scènes sont de gros plans sur son visage, sur son regard, sur sa honte, sur sa détresse, sur sa tristesse; ses yeux parlent beaucoup.

« J'ai été très touchée par le scénario. J'ai travaillé très fort pour entrer dans la peau de ce personnage. J'ai rencontré des femmes victimes d'agression sexuelle et d'intoxication au GHB. Je ne voulais pas me tromper dans cette interprétation, car de nombreuses femmes vont se reconnaître dans ce personnage qui témoigne d'une réalité sociale », explique la comédienne qui confie s'être rendue très loin dans son interprétation.

« Au début je questionnais la scène de nudité, ensuite les gros plans, mais on se laisse guider par la sensibilité de Jimmy Larouche qui possède une grande intelligence pour saisir l'émotion féminine », a-t-elle confiée en entrevue avant le tapis rouge.

Dino Tavarone, un ami du réalisateur, joue un petit rôle dans le film Antoine et Marie, alors qu'il raconte l'histoire de l'orignal qu'il a frappé dans la réserve faunique des Laurentides lors d'un de ses déplacements au Lac.

Questionné sur la façon indépendante de produire des films de Jimmy Larouche, le comédien dira que c'est la meilleure façon de faire. « Quand tu confies la production d'un film à l'industrie, elle t'emboîte dans un carcan qui est mené par l'argent. Jimmy Larouche représente la vraie façon de faire des films », s'est exprimé le comédien dans son bel accent italien.

Sébastien Ricard, qui ne peut nous faire oublier son interprétation d'André Fortin dans le film Dédé, à travers les brumes, a apprécié le talent de Jimmy Larouche comme cinéaste. « Il une très bonne capacité d'adaptation. On a réécrit des dialogues entiers pendant le film et c'est plutôt rare de retrouver une qualité d'écriture de cette envergure chez un réalisateur », a commenté le comédien.

Pour ce qui est des conditions « d'austérité » dans lesquelles les comédiens et techniciens ont tourné, Sébastien Ricard indique avoir constaté de la passion et de la générosité sur le plateau. Il ajoute « Ça permet de constater que les tournages réalisés avec un financement adéquat ne sont pas du luxe et que c'est plus facile avec plus de moyens. Jimmy Larouche a réalisé un exploit avec ce tournage ».

Une jeune comédienne de Chicoutimi, Véronique Perron, qui joue le rôle de la fille d'Antoine, était très heureuse de participer au tournage du deuxième film du cinéaste almatois. Quand on lui demande ce qu'elle a trouvé le plus difficile dans le tournage de ce film, elle répond: « rien ». J'ai bien aimé l'expérience dans mon premier rôle d'importance au cinéma, il n'y a pas eu de difficulté », laisse tomber la jeune fille ce qui fait dire à Jimmy Larouche : c'est normal, c'est une naturelle ».

C'est finalement sous une chaleur écrasante, massés dans le hall d'entrée du cinéma, que les spectateurs ont pu voir défiler les vedettes du film sur le tapis rouge. Les gens présents utilisaient leur lettre d'invitation en guise d'éventail pendant que Jimmy Larouche animait sans micro, ce qui le rendait inaudible à plusieurs reprises pour les gens à l'arrière.

Le Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) profitera de la visibilité de ce film pour sensibiliser la population face à ce phénomène qui fait de trop nombreuses victimes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer