David songe à la philanthropie

La ministre de la Culture du Québec Hélène... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

La ministre de la Culture du Québec Hélène David en compagnie de Louise Bouchard, directrice générale du Conservatoire de musique du Saguenay et une étudiante au baccalauréat en violon et musicienne pour l'Orchestre symphonique des jeunes du Canada, Jeanne-Sophie Baron de Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

La ministre de la Culture Hélène David souhaite encourager les projets qui vont permettre à la musique d'aller à la rencontre des jeunes. La ministre a pris le temps de rencontrer les différents partenaires, des membres du personnel et des étudiants du Conservatoire de musique du Saguenay hier et différents partenaires culturels dans le cadre de son travail de consultation.

«Lors du dernier budget nous avons pris l'engagement d'assurer la pérennité des Conservatoires de musique en région. Il faut développer un nouveau modèle, créer des partenariats, aller vers la philanthropie, un modèle dont on ne parle pas assez souvent. Le gouvernement serait favorable à supporter des mécènes qui voudraient investir dans le développement de la musique et à développer une forme de partenariat pour inciter le mécénat», a déclaré la ministre lors d'une brève rencontre de presse hier à Chicoutimi.

Elle s'est dite consciente que le développement de la musique passe par les jeunes et qu'il faut trouver une façon de les mettre en contact avec la musique. «Le ministre de l'Éducation est ouvert aux discussions en ce qui concerne la présence de la musique dans les écoles primaires, mais il faut trouver les façons d'atteindre cet objectif», a commenté la ministre qui a souligné le concept de La musique hors les murs mis de l'avant par le Conservatoire du Saguenay.

À l'occasion du dernier budget, une contribution additionnelle de 1,8 M$ au budget du Conservatoire a été annoncée, établissant l'engagement du gouvernement pour appuyer diverses initiatives et institutions du domaine de la culture.

«Le Conservatoire constitue un important moteur de la vie culturelle et économique; et il joue un rôle déterminant dans la réalisation des rêves de jeunes gens fort talentueux. Nous posons des gestes concrets qui témoignent de l'importance que nous accordons à cette institution. Cette contribution lui donnera un nouvel élan et lui permettra de consolider sa santé financière, d'atteindre l'équilibre budgétaire et d'envisager un meilleur avenir. Elle vient ainsi appuyer l'effort de redressement que le réseau déploie déjà depuis quelques mois», a déclaré la ministre Hélène David.

La ministre tenait à venir rencontrer les gens du Saguenay dans le cadre d'une tournée de consultation pour favoriser le rayonnement de la culture au Québec. Des conditions météo difficiles l'avaient empêché de se rendre dans la région à la fin de l'année dernière.

La directrice générale Louise Bouchard en poste depuis moins d'un an s'est dite ravie de la visite de la ministre David. «Elle s'est montrée ouverte aux nouvelles idées. Il est essentiel pour l'avenir des conservatoires de mettre les jeunes du primaire en contact avec la musique, c'est l'avenir de nos établissements», a renchéri la directrice qui a enseigné pendant 29 ans au conservatoire.

«Si le jeune s'intéresse à la musique, c'est plus facile pour nous de solliciter ses parents qui sont parfois des gens d'affaires. Pour développer le mécénat et la philanthropie, il faut que les parents aient des enfants qui s'intéressent à la musique. C'est un mouvement qui commence avec les jeunes», fait valoir Louise Bouchard.

L'activité La musique hors les murs a permis de doubler les demandes d'inscription au conservatoire cette année. «Les professeurs qui nous permettent d'intervenir dans leur classe en milieu scolaire sont généralement des parents dont les enfants s'intéressent à la musique. C'est directement lié, plus il y a de gens qui sont en contact avec la musique, plus c'est facile pour nous d'établir des partenariats», met en relief la directrice.

Un projet de loi sur le Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec a été déposé à l'Assemblée nationale, le 13 mai dernier, visant à renouveler la gouvernance du réseau. Si le projet de loi est adopté, les modifications qu'il sous-tend permettraient notamment une meilleure représentation régionale au sein du conseil d'administration du Conservatoire dont le réseau compte sept établissements d'enseignement de la musique à Gatineau, Montréal, Québec, Rimouski, Saguenay, Trois-Rivières et Val-d'Or, et de deux établissements d'enseignement de l'art dramatique situés à Montréal et à Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer