La part du lion aux bibliothèques

En 2013, Saguenay a investi plus de 10... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

En 2013, Saguenay a investi plus de 10 millions $ pour la construction de la bibliothèque de Jonquière. Selon l'enquête de L'Observatoire de la culture et des communications du Québec, les bibliothèques récoltent autour de 40 % des dépenses municipales.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Roger Blackburn
Le Quotidien

Selon une enquête de l'Observatoire de la culture et des communications (OCCQ) de l'Institut de la statistique du Québec publiée cette semaine, les dépenses des municipalités en matière de culture étaient en hausse de 4,1% par rapport à 2012 pour un montant de 878,0 M$, soit une contribution de 108,66$ (107,2$ pour Saguenay*) par habitant. La contribution par habitant était de 88,48$ en 2009.

Les bibliothèques récoltent la plus grosse part du gâteau avec 292,3 M$, soit 43,8% des dépenses (22 347 715$ - 38,8% à Saguenay). Deux autres secteurs reçoivent une part importante des dépenses, soit les Arts et lettres, avec 131,0 M$ pour 19,6% des dépenses (17 165 145$ - 29,8% à Saguenay) et Patrimoine, art public et design, avec 115,6 M$ pour 17,3% des dépenses (5 738 623$ - 10,0% à Saguenay). Les Festivals et événements culturels à Saguenay représentent 8,6% (4 978 059$), alors que pour l'ensemble des municipalités, ce pourcentage atteint seulement 6,2%.

Les salaires et avantages sociaux comptent pour 44,9% (300,0 M$) des dépenses en services rendus faites en matière de culture par l'ensemble des municipalités du Québec (20 981 900$ - 36,4% à Saguenay). Les municipalités ont dépensé 55,1 M$ en cachets d'artistes et honoraires et 98,2 M$ en subventions octroyées à des organismes culturels (5 619 223$ à Saguenay).

L'enquête démontre également que la part des dépenses pour les Subventions octroyées (28,1%) et Cachets d'artistes et honoraires (9,8%) dans les municipalités de 100 000 à 199 999 habitants (Saguenay par exemple) est plus élevée que la part de ces dépenses faites par la plupart des autres groupes de municipalités.

Selon le rapport, cette particularité s'explique par une pratique différente chez certaines municipalités de ce groupe consistant à confier des mandats à des organismes culturels pour la mise en oeuvre de spectacles dans le cadre d'événements culturels. Dans ce groupe de municipalités, la part des coûts liés aux subventions octroyées est en effet passée de 25,3% à 28,1%, entre 2009 et 2013.

L'enquête indique également que les montants les plus élevés des dépenses en services rendus sont comptabilisés dans les catégories suivantes: Salaires et avantages sociaux (45%), Achat de biens et services (17%) et Subventions octroyées (15%).

«De ces données, il ressort ce qui suit: en 2013, les dépenses les plus fortes engagées par les municipalités en services rendus en matière de culture sont effectuées dans les régions de Montréal (277,8 M$), de la Capitale-Nationale (68,2 M$) et de la Montérégie (90,4 M$). Les régions suivantes affichent dans cette catégorie des dépenses totalisant plus de 20 M$: Laurentides (37,3 M$), Lanaudière (29,4 M$), Mauricie (25,6 M$), Saguenay-Lac-Saint-Jean (23,1 M$) et Outaouais (21,8 M$)", peut-on lire dans l'enquête.

Plus de la moitié des dépenses culturelles de la municipalité de la région de Laval sont comptabilisées dans la catégorie Salaires et avantages sociaux (57,7%). La région où la portion des dépenses municipales en culture consacrée à cette catégorie est la plus faible est celle du Saguenay-Lac-Saint-Jean (29,2%). Dans cette région, la part la plus importante va aux Subventions octroyées (37,2%).

En conclusion, le bilan des cinq dernières années des dépenses municipales en culture se révèle plutôt positif avec une augmentation moyenne de 6,4% par année depuis 2009.

Quelle que soit la taille des municipalités, les déboursés pour la culture sont en grande partie payés par les impôts fonciers et les taxes municipales (83,7%) et par le produit de la vente de biens et services (tarification) (7,7%).

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, les promoteurs d'événements culturels réclament une plus grande contribution pour leurs activités qui ont également des impacts sur le plan touristique.

* Saguenay représente les statistiques pour les villes de 100 000 à 199 999 habitants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer