Le rêve de tous les peintres

Sophie Lebeuf exposera au Louvre

Sophie Lebeuf se consacre à trois sujets en... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Sophie Lebeuf se consacre à trois sujets en particulier: les chevaux, les livres et la métallurgie.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Sophie Lebeuf (Sofia) touche au rêve de tous les peintres. Une de ses toiles sera exposée au Carrousel du Louvre à Paris en décembre prochain.

Séduire le temps a été sélectionnée par la Société Nationale des Beaux Arts de Paris pour être présentée dans le cadre de son salon annuel.

Sophie Lebeuf a reçu une invitation qui ne se refuse pas. Le sculpteur Eugène Jankowski et le peintre hyperréaliste Jean-Pierre Neveu, qu'elle a rencontré lors d'une exposition à Saint-Jean-sur-Richelieu, ont été sélectionnés pour exposer au Carrousel du Louvre. Ils lui ont demandé de se joindre à eux.

Elle se devait toutefois de suivre le même processus que tout artiste qui soumet sa candidature. Il fallait d'abord être sélectionnée par un jury canadien, puis par le jury parisien.

«J'ai soumis ma candidature et elle a été retenue», raconte l'artiste qui peine encore à croire ce qui lui arrive. «Je commence à peine à réaliser. C'est important pour un artiste. C'est un cadeau de la vie. C'est valorisant d'être reconnu par ses pairs. C'est la plus belle reconnaissance qu'on peut avoir, à part celle du public», affirme-t-elle.

Sa toile sera exposée du 14 au 20 décembre 2015 dans une salle adjacente au célèbre musée, sous le triangle de la fameuse pyramide de verre. L'exposition regroupera les pièces d'artistes professionnels issus d'une trentaine de pays.

Sophie Lebeuf confirme qu'exposer au Carrousel du Louvre est un événement important dans la carrière d'un artiste. «C'est une exposition d'importance qui donne beaucoup de crédibilité. C'est gros dans une carrière.»

Bien qu'elle en ait déjà rêvé, jamais la peintre n'aurait cru voir une de ses toiles exposée au Carrousel du Louvre. «C'est quelque chose auquel on ne s'attend pas, mais qu'on aimerait atteindre. Faire des expositions comme celle-là, c'est un but.»

Parmi les tableaux qu'elle a proposés, le jury a arrêté son choix sur Séduire le temps, une toile de 36 pouces par 36 pouces qui présente des livres et des journaux. «La toile traite du monde journalistique», décrit celle qui peint avec un mélange d'acrylique et de bauxite, un croisement qui lui permet de se démarquer notamment par la couleur et la texture de ses toiles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer